RMC Sport

Domenech a de la concurrence

Raymond Domenech

Raymond Domenech - -

Vahid Halilhodzic et Philippe Troussier sont, comme l’ancien sélectionneur de l’équipe de France, dans la course au poste de sélectionneur de l’Algérie, vacant depuis la démission d’Abdelhak Benchikha la semaine dernière.

Un indice sur l’identité du futur sélectionneur de l’Algérie ? Il a de fortes chances d’avoir déjà exercé dans le championnat de France. Alors qu’Abdelhak Benchikha a démissionné la semaine dernière, après la lourde défaite sur le terrain du voisin marocain (4-0) en éliminatoires de la CAN 2012, la Fédération algérienne et son président, Mohamed Raouraoua, sont à la recherche de son successeur. Trois pistes sont suivies. Elles mènent à Vahid Halilhodzic, l’ancien entraîneur de Lille et du PSG, Philippe Troussier, passé par l’OM, et… Raymond Domenech.

L’ancien entraineur de Lyon et sélectionneur des Bleus, licencié par la FFF après le fiasco de la Coupe du monde, n’a pas déposé sa candidature. Mais il a été approché. Il ne serait pas le premier choix. Vahid Halilhodzic, lui, serait très bien placé. Il a rendez-vous vendredi à Paris avec Mohamed Raouraoua. Actuellement entraîneur de Shenzhen, en Chine, Philippe Troussier a également postulé.

Troussier : « Domenech a suffisamment d'expérience »

« Nous avons chacun nos avantages, explique l’ancien sélectionneur du Japon. Chaque personnalité possède ses avantages. Je n’en fais pas une question de concurrence. Domenech a peut-être envie de reprendre du service. Il a suffisamment d'expérience en tant qu'entraineur national. Et surtout, il a l'expérience du haut niveau. Donc pourquoi pas ? Il peut facilement entrainer une équipe africaine dans la mesure où 90% ou 100% des sélections nationales ont des joueurs qui viennent d'Europe, qui ont une culture européenne et qui défendent simplement un pays africain. » L’Afrique, Philippe Troussier connaît. Véritable globe-trotter, il a déjà entraîné la Côte d’Ivoire, le Nigéria, le Burkina Faso, l’Afrique du Sud et le Maroc.