RMC Sport

Dopage dans le foot : des aveux pour du beurre

Eufemiano Fuentes

Eufemiano Fuentes - -

Premier des cinq accusés à témoigner dans le procès Puerto, le docteur Eufemiano Fuentes a confirmé pour la première fois que si ses principaux clients étaient bien des cyclistes, il conseillait également à sa manière des footballeurs, des athlètes et un boxeur.

Le cerveau de l’affaire Puerto, dont le procès a débuté lundi, le docteur Eufemiano Fuentes, a confirmé ce que tout le monde savait depuis l’éclatement de l’affaire en 2006. « Il n’y avait pas que des cyclistes. La majorité en était, mais il y avait aussi d’autres sports », a déclaré le gynécologue, qui avait notamment pour clients les équipes Once, Kelme et Liberty Seguros.

Pour l’année 2006, Fuentes affirme qu’il travaillait aussi pour des « footballeurs, des athlètes, un boxeur ». Malheureusement, ce début d’aveux est passé comme une lettre à la Poste espagnole puisque les principaux protagonistes (Fuentes, mais aussi Manolo Saiz, Ignaco Labarta et deux de leurs associés) sont poursuivis pour atteinte à la santé publique, délit passible de deux ans d’emprisonnement. Mais pas pour dopage !

Un procès fleuve

Pour rappel, le quotidien Le Monde était entré en possession de documents mettant en cause le FC Barcelone et le Real Madrid peu de temps après les premières révélations liées à cette affaire, en 2006. Avant d’être condamné en 2008 à verser des indemnités élevées à 300 000 € pour atteinte au « droit à l’honneur ». Ce procès, qui se déroulera au tribunal provincial de Madrid, durera jusqu’au 12 mars.

RMC Sport