RMC Sport

Dopage : l’UNFP va saisir le Conseil constitutionnel

Phlippe Piat, président de l'Union nationale des footballeurs professionnels

Phlippe Piat, président de l'Union nationale des footballeurs professionnels - -

Les footballeurs professionnels poursuivent leur bras de fer avec l’Agence française pour la lutte contre le dopage (AFLD). Débouté par le Conseil d’Etat le 24 février, qui a jugé non recevable le recours des syndicats des sports collectifs (football, basket-ball, handball, rugby) contestant les mesures de localisation des sportifs liées à la lutte antidopage, l’UNFP a décidé de saisir le Conseil constitutionnel et la Cour européenne des droits de l’homme. « On n’est pas d’accord avec le fait de contrôler un athlète pendant l’été, nous a déclaré vendredi Philippe Piat, président de l’UNFP. Les 11 mois et demi de compétition suffisent, c’est disproportionné d’aller au-delà. L’UNFP et l’ensemble des sports professionnels regroupés au sein de la Fédération nationale des associations et des syndicats sportifs (FNASS) ont donc décidé de contester la constitutionnalité de cette mesure. »

L.C.