RMC Sport

EDF – Une liste sans surprise

Didier Deschamps

Didier Deschamps - -

Didier Deschamps a dévoilé ce jeudi une liste sans surprise à l’occasion des éliminatoires du Mondial 2014 contre la Géorgie et la Biélorussie début septembre. Le sélectionneur des Bleus a privilégié la forme du moment au nombre de capes.

Gignac, le grand retour

Auteur d’un très bon début de saison de championnat, symbolisé par ses trois buts en autant de rencontres, André-Pierre Gignac permet à l’OM de trôner au sommet de la Ligue 1. Cette belle entame permet également à l’ancien Toulousain de retrouver l’équipe de France pour affronter la Géorgie (6 septembre) puis la Biélorussie (10 septembre), dans le cadre des éliminatoires du Mondial 2014. Un bonheur que Gignac n’avait plus connu depuis le Mondial 2010 en Afrique du Sud. Après deux saisons laborieuses à l’OM et une brouille en 2011 avec… Deschamps qui ne lui offrait, à son sens, pas assez de temps de jeu, le joueur de 27 ans pourrait profiter du manque d’efficacité sous le maillot tricolore de Karim Benzema et d’Olivier Giroud.

Toulalan toujours bloqué à Knysna

Jérémy Toulalan, lui, n’a pas débloqué son compteur de sélection, également coincé à l’été 2010 et l’épisode de Knysa. « Jérémy est très marqué, trop marqué par ce qu’il s’est passé », a ainsi lancé Deschamps ce jeudi, à l’occasion de l’annonce de sa liste. Et les bonnes prestations de Toulalan avec Malaga puis aujourd’hui avec Monaco, ne semblent pouvoir changer la donne. Deux hypothèses, le joueur de 29 ans aux 26 sélections ne veut peut-être tout simplement pas retrouver une équipe de France qui lui rappelle trop de mauvais souvenirs. Autre éventualité, Deschamps préfère préserver la maison bleue elle-même de ses stigmates, que Toulalan pourrait avoir dans l’idée de raviver. Quoi qu’il en soit, le sélectionneur de l’équipe de Français préfère cantonner ces réminiscences 9 000 km au sud de Clairefontaine. « Ce qui s’est passé là-bas, il vaut mieux le laissé où là-bas. Ça a fait suffisamment de mal au football français », a ainsi expliqué Deschamps.

Un mercato qui change la donne

Par ailleurs, Deschamps n’a pas dérogé à ses principes. Pour postuler à l’équipe de France, il faut jouer en club. Et actuellement, ce n’est le cas ni de Yohan Cabaye, ni de Bafé Gomis, ni de Mamadou Sakho. Les deux premiers sont ainsi en conflit avec leur club, respectivement Newcastle et Lyon, à l’occasion du mercato et n’ont pas disputé la moindre rencontre depuis plusieurs semaines. Victime d’une terrible concurrence au PSG, Sakho n’a pas non plus chaussé les crampons lors d’une rencontre officielle cette saison. Et le défenseur central parisien ne peut pas plus compter sur Deschamps et l’équipe de France pour récupérer du temps de jeu. D’ici le 2 septembre et la fin du mercato, les choses devraient toutefois avoir évolué. En espérant que lors du match de qualification suivant, le 15 octobre contre la Finlande, les Bleus n’aient pas laissé trop de points en chemin, sur la route du Brésil.

A lire aussi :

>> Gomis félicite Gignac

>> Gignac : « Il faut continuer comme ça »

>> La Roma à la rescousse de Sakho, Thauvin et Gomis ?

Jérémy Bilinski