RMC Sport

Emile : « Je regrette cette bagarre médiatique »

Henri Emile

Henri Emile - -

Membre de l’encadrement des Bleus et secrétaire général de l’association France 98, Henri Emile est touché par la polémique autour de Laurent Blanc à propos de l’affaire des quotas. Mais aussi par le déchirement entre les champions du monde.

Henri Emile, comment réagissez-vous aux accusations qui touchent Laurent Blanc, membre de France 98, dans l’affaire des quotas ?

Je pense qu’il y a beaucoup d’incompréhension. Les gens n’ont pas tous les éléments pour s’exprimer. Le côté sanguin des uns et des autres prend le pas sur la raison et sur ce qu’est vraiment France 98, qui a voulu à tout prix retrouver des moments-forts et se rassembler pour de grandes causes humanitaires. On l’a montré à plusieurs reprises. Se faire plaisir également dans des jubilés, par exemple à travers le voyage en Nouvelle-Calédonie pour Christian Karembeu ou à Rome pour Vincent Candela. Là, on prépare le jubilé de Bernard Lama le 11 juin.

Comment jugez-vous la situation de Laurent Blanc ?

Je ne comprends pas trop cet acharnement médiatique avec les déclarations des uns et des autres. Dans cette affaire, Lolo s’est retrouvé un peu prisonnier en étant présent pour faire plaisir à une réunion où tous les propos ont dépassé les pensées. Pour montrer qu’on va trop loin, lors du match anniversaire le 12 juillet 2008, il y a 250 000 euros qui ont été donnés à la Fondation du Football pour des actions de quartiers. Le gag, c’est que demain (ce vendredi, ndlr), il devait y avoir une réunion importante avec Mohamed Belkacemi qui était délégué par France 98 et le club des anciens internationaux. Il devait finaliser ce qui allait être fait avec cet argent à travers X quartiers dans toute la France.

Quel regard portez-vous sur les déclarations de Lilan Thuram, de Bernard Lama ou de Patrick Vieira, qui critiquent leur ancien partenaire ?

Cette bagarre médiatique entre les joueurs, je la regrette. Elle ne correspond pas à l’état d’esprit. Ce n’est pas un problème de couleurs. Pour certains, c’est une réaction au fait qu’ils ont été jeunes et que ces histoires de quotas les travaillent. Il faut qu’ils partent de l’idée que c’était une discussion informelle. Même s’il y a des propos qui peuvent être graves après, quand on les lit. Je pense que l’ensemble des joueurs aujourd’hui devrait prendre position derrière Laurent, qui est quelqu’un d’attachant, qui montre par son comportement qu’il est loin de tout ça.

Propos recueillis par J.Re.