RMC Sport

Entraîneur au Qatar, Laurent Blanc s’amuse "plus qu’au PSG"

Laurent Blanc

Laurent Blanc - @AFP

Après un début d’aventure difficile avec l’ex-entraîneur du PSG, le club d’Al-Rayyan a trouvé rapidement son rythme de croisière sous les ordres de Laurent Blanc qui, lui, s’amuse énormément et savoure ce retour au banc.

Dans sa bulle de Doha, Laurent Blanc a repris goût au banc. Sans poste depuis son limogeage du PSG en 2016, l’ex-entraîneur du club de la capitale a signé un contrat de dix-huit mois avec le club d’Al-Rayyan, fin 2020. Quelques mois seulement après son arrivée, le Cévenol est parvenu à replacer le club le plus populaire du pays sur le podium, alignant sept victoires pour trois défaites en QNB Stars League.

"J’ai repris du plaisir à travailler, le goût des entraînements, de l’animation des séances. Je m’amuse plus qu’au PSG, confie Laurent Blanc au quotidien L’Equipe, samedi. J’ai plus de boulot sur le terrain. Avant, c’était Jean-Louis (Gasset) qui faisait surtout ça. Là, on se partage les groupes avec Franck (Passi, son adjoint). Philippe (Lambert) s’occupe de la préparation physique. Les gars ont vraiment envie d’apprendre."

Des situations cocasses

La philosophie du coach aux onze titres avec le PSG séduit les joueurs et explique en partie les bons résultats récoltés, même si le niveau général n’est "pas fameux". "Il y a parfois des bugs mais on ne peut rien reprocher aux joueurs, explique t-il. J’ai même des semi-pros qui travaillent dans l’armée ou la police. C’est discipliné. Il y a des situations cocasses mais je vis à la fois une expérience de vie et professionnelle inédite."

Sur le podium en championnat en demi-finales de la Coupe de l’Emir, le club d’Al-Rayyan s’apprête à s’envoler en Inde pour y disputer la Ligue des champions asiatique, organisée dans un format inédit cette saison, en raison des restrictions sanitaires. Sous contrat jusqu’en 2022, Blanc pourrait ne pas aller au bout de son contrat, en juin 2022, selon L’Equipe. Et se servir de cette "expérience inédite" pour relancer sa cote sur le marché, avant d’envisager un retour en Europe, si possible l’été prochain.

QM