RMC Sport

Equipe de France : et maintenant l'Espagne !

Christophe Jallet, Etienne Capoue et Rio Mavuba seront certainement dans le groupe France pour affronter l'Espagne en octobre prochain

Christophe Jallet, Etienne Capoue et Rio Mavuba seront certainement dans le groupe France pour affronter l'Espagne en octobre prochain - -

Si les Bleus ne peuvent pas s'enflammer après les victoires acquises face à la Finlande et à la Biélorussie, le prochain match face à l'Espagne est à aborder avec ambition.

Si les Bleus ont passé sans embûches notables les écueils finlandais et biélorusses, leur prochaine opposition s’annonce bien plus ardue. En effet, lors du troisième match de qualification au Mondial 2014, ce sont les doubles champions d’Europe et champion du monde en titre espagnols qui vont croiser la route de l’équipe de France. Invité de l’émission Luis Attaque sur l’antenne de RMC, Alain Giresse affirme : "Il est évident qu’il fallait 6 points pour aller affronter l’Espagne."

En effet, ce capital confiance qu’il faut "savourer", dixit le sélectionneur français, ne sera pas superflu le 16 octobre prochain sur la pelouse du stade Vicente Calderon de Madrid si l’on se souvient du monde d’écart qu’il y avait entre les deux formations lors du quart de finale de l’Euro 2012. Au soir du 24 juin, dans la touffeur de Donetsk, les Bleus de Laurent Blanc avait été maîtrisé de bout en bout par une Espagne souveraine. Et il ne faut compter sur Didier Deschamps pour imaginer que ses protégés se déplaceront la fleur au fusil après leurs deux résultats positifs. "On va y aller" a-t-il simplement déclaré, éludant la question de savoir si son équipe aura la pression.

Benzema : "Pas besoin de regarder les vidéos"

En tout cas les Bleus, à commencer par leur attaquant Karim Benzema qui évolue au Real Madrid, savent à quoi s’attendre : "L'Espagne, on n'a pas besoin de regarder les vidéos.[…] Il ne faut pas se mentir, c'est la meilleure équipe du monde".
Sans pour autant se montrer défaitiste explique la grande satisfaction bleue de ces deux parties, Franck Ribéry : "On jouera contre l'Espagne à fond, pour gagner, même si on sait que ce sera difficile. On est quand même l'équipe de France, il faudra jouer contre l'Espagne, de toute façon on ne peut pas l'éviter (sourire)".

Giresse : "A force, les Bleus vont finir par leur poser des problèmes"

A Madrid, les Bleus seront privés de leur nouveau défenseur central Mapou Yanga-Mbiwa, suspendu, mais pourront compter sur l’insouciance de ses nouveaux joueurs comme Capoue, Jallet ou Mavuba pour poursuivre la série en cours de l'ère Deschamps. Invaincu depuis de sa prise de focntion, le technicien basque fait déjà mieux que son prédécesseur Laurent Blanc qui avait débuté par deux défaites face à la Norvège et à la...Biélorussie.

L’ancien international Alain Giresse en profite pour glisser un dernier conseil : "Il faut éviter de se poser la question en se demandant si on peut battre l’Espagne. Ça serait déjà se mettre en position d’infériorité. Il faut voir ce match comme un bonheur et un privilège de jouer cette équipe espagnole. A force, les Bleus vont finir par leur poser des problèmes. Si les Espagnols sont plus forts, ils vont nous battre et on sera dans la logique des choses. L’Espagne est vraiment l’équipe qui fait rêver tout le monde."

S.A. avec RMC Sport