RMC Sport

Alerte à Malibu et soutien surprise : l’après-victoire des Bleues

-

- - -

Victorieuse de l’Angleterre mardi pour son entrée en lice au Mondial féminin (1-0), l’équipe de France s’est offert une balade à la plage ce mercredi au Canada, ainsi qu’une séance d’entraînement devant des supporters venus de loin pour la soutenir.

Quand Céline Deville joue les Pamela Anderson

Au lendemain de leur victoire contre l’Angleterre (1-0) lors de leur premier match de poule à la Coupe du monde au Canada, les Bleues ont profité de leur mercredi pour se détendre. Dans la matinée, pour casser la routine hôtel-stade-hôtel, les coéquipières de Camille Abily ont pu se promener sur la plage de Parlee Beach, à une trentaine de kilomètres de Moncton. L’occasion de tremper les orteils dans une eau à 13 °C. Toujours prête à s’amuser, Céline Deville a saisi une planche de surf de secours puis s’est jetée à la mer, façon Alerte à Malibu. Pour le plus grand plaisir de ses partenaires, hilares devant la scène.

Non, les Bleues ne sont pas seules

L’après-midi, les Françaises se sont entraînées au complexe sportif de Rocky Stone. Au menu, décrassage à base d’étirements et de proprioception pour les titulaires, petit match pour les remplaçantes et celles qui n’ont pas été utilisées contre l’Angleterre. Agréable surprise pour les Bleues, dans les tribunes du stade, elles ont eu le plaisir de découvrir quelques supporters venus de France, de Guadeloupe ou encore de Saint-Pierre-et-Miquelon pour les encourager.

« Elles sont très accessibles, a souligné Alain, un Guadeloupéen. Elles sont venues nous saluer tous et quand on leur a dit qu’on venait directement de la Guadeloupe, elles étaient encore plus contentes de nous savoir là. » « Il y a quelques années, personne ne se déplaçait pour nous. C’est bon pour la confiance, ça fait du bien, et on essaye de leur rendre sur le terrain », a souri Eugénie Le Sommer. Qui tâchera de tenir parole dès samedi, face à la Colombie (19h).

la rédaction avec JS au Canada