RMC Sport

Allemagne-France: les Bleus séduisent mais laissent échapper la victoire

Quatre jours après sa victoire contre le pays de Galles (2-0), l'équipe de France a été tenue en échec en Allemagne (2-2), dans les arrêts de jeu, ce mardi. Auteur d'un doublé, Alexandre Lacazette a été l'homme du match.

Un match, deux visages pour les Bleus

Difficile de juger l'équipe de France ce mardi. En première période, les Bleus ont eu presque tout bon. Avec un bloc assez bas, ils ont mis à mal l'Allemagne à chaque fois qu'ils ont récupéré le ballon. Incisifs et emmenés par un trio offensif dont la vitesse a fait des ravages, les hommes de Didier Deschamps ont été récompensés sur un but d'Alexandre Lacazette, à la conclusion d'une action collective splendide (33e). En seconde période en revanche, l'Allemagne a dominé et logiquement égalisé par Timo Werner (56e). Les Bleus ont longtemps pensé crucifier la Nationalmannschaft grâce à un but en contre de Lacazette (71e), mais Lars Stindl a égalisé dans les arrêts de jeu (93e). Cruel.

>> Revivez le match

Lacazette marque des points

Alexandre Lacazette n'a pas toujours eu la confiance de Didier Deschamps. Surtout à la pointe de l'attaque. Aligné dans l'axe du 4-3-3, l'avant-centre d'Arsenal n'a pas laissé passer sa chance. Très mobile, il a toujours été juste dans ses choix. Et surtout il a été ultra-efficace, en inscrivant ses 2e et 3e buts en 16 sélections. Une joie du buteur qu'il n'avait plus connue en équipe nationale depuis le 29 mars 2015, face au Danemark. De gros points marqués en vue du Mondial.

>> VIDEO. Allemagne-France: le but collectif sublime des Bleus, avec un geste parfait de Martial

Martial en vue mais…

Comme son coéquipier formé à l'OL, Anthony Martial jouait gros à Cologne. Un peu moins en vue que Lacazette, l'attaquant de Manchester United est quand même à ranger dans la case des satisfactions. Sur son côté gauche, il a réussi à faire des différences face à un Emre Can perdu au poste d'arrière droit. S'il aurait dû beaucoup mieux négocier un deux contre un à la 28e, l'ancien Monégasque s'est bien rattrapé en donnant une passe décisive à Lacazette après avoir mystifié Nicklas Süle d'un superbe double contact (33e). Il aurait cependant dû tuer le match mais a manqué son face-à-face avec Trapp à la 88e.

La défense craque encore face à un gros

C'est le point noir de cette soirée pour les Bleus. Encore une fois, face à une grosse équipe, la défense tricolore n'a pas résisté. Depuis la finale de l'Euro 2016, lorsqu'ils ont joué contre une nation majeure du football européen, les Français ont toujours encaissé un but. Cela a été le cas contre l'Italie (3-1), l'Espagne (0-2), l'Angleterre (3-2) et donc l'Allemagne (2-2), alors que la victoire leur tendait les bras. Préoccupant si l'équipe de Didier Deschamps veut soulever la Coupe du monde le 15 juillet prochain.

Alexandre Alain Rédacteur