RMC Sport

Ambiance décontractée à Clairefontaine

Laurent Blanc, sélectionneur de l'équipe de France

Laurent Blanc, sélectionneur de l'équipe de France - -

La page de l'ère Domenech semble définitivement tournée à Clairefontaine. Le service de sécurité a en effet ouvert les portes du domaine aux journalistes dès 10h. Les médias ont ensuite été invités à venir installer leurs caméras et appareils photo au pied du Château, au niveau de l'entrée, façon palais de l'Elysée. Henri Emile, Marino Faccioli et Philippe Tournon ont eux bien pris soin de saluer tout le monde tout en souhaitant la bienvenue.
Fabien Barthez, décontracté (lunette de soleil, T-shirt), est arrivé vers 9h50, un quart d'heure avant le premier joueur, Abou Diaby. De quoi lancer le balai de taxis et autres voitures avec chauffeur. Mexès est ainsi arrivée en même temps que les Marseillais (Valbuena, Mandanda, Rémy). M'Vila et Gameiro sont également arrivés en même temps. Ont suivi les Bordelais (Tremoulinas, Carrasso, Alou Diarra), Menez et Saha coiffé d'une magnifique chevelure peroxydée à la Dennis Rodman. Le Parisien Guillaume Hoarau est lui arrivé dans uns voiture immatriculée dans le... 13. Les Anglais d'Arsenal Sagna et Clichy ont devancé de peu les Madrilènes Karim Benzema et Lassana Diarra. La palme du retardataire a été décernée au Lyonnais Hugo Lloris, arrivé à 12h30. Henri Emile avait menacé en souriant : « s'il arrive après 13h, attention à la sanction ! »
Laurent Blanc, habillé d'un simple polo aux couleurs de la FFF, accueillait au fur et à mesure ses joueurs dans l'un des salons du château. Marino Faccioli, lui, passait son temps pendu au téléphone, des dossiers et feuilles sous le bras…
Derniers convoqués, Anthony Réveillère et Yohan Cabaye sont eux attendus dans l'après-midi.

L.B.