RMC Sport

Anelka estime avoir "enlevé les obstacles" pour Mbappé

Habituellement rare dans les médias, Nicolas Anelka profite de la sortie d'un documentaire sur son parcours pour dessiner sa vision du foot français. Forcément iconoclaste.

Ce n'est pas loin d'être l'événement sportivo-médiatique de ce mercredi 5 août, en balance avec le retour des coupes d'Europe après 5 mois d'absence (sur RMC Sport à partir de 19h): à 9h01, Netflix diffuse un documentaire "Anelka, l'incompris", consacré au personnage le plus disruptif du foot français de ces 25 dernières années, Nicolas Anelka, star dès ses 16 ans, et qui a tout connu dans le foot, le meilleur comme le pire: un des premiers transferts à 200 millions (même si à l'époque c'était des francs), des titres en pagaille, notamment la Ligue des champions, mais aussi des bannis de Tignes, à Knysna, une histoire plus que contrariée avec les Bleus. 

Anelka: "Un Mbappé, avec toute sa force, profite aussi de mon vécu d’il y a 20 ans. Et il a bien raison."

Et toujours des choix atypiques, personnels, et rarement expliqués. Il y a eu un seul Nicolas Anelka et il n'y en aura probablement pas d'autres. Mais s'il y a une filiation qu'on avait pas vu venir, c'est bien celle entre Nicolas Anelka et Kylian Mbappé. Et pourtant, pour l'ancien joueur du PSG et du Real Madrid, elle tombe sous le sens: "Je suis passé avant lui pour enlever les obstacles, explique-t-il dans une interview au Parisien. Je suis un des premiers à être parti à l’étranger ou à avoir signé un gros transfert. J’ai aussi été le premier à travailler en famille, avec mes frères, à une époque où c’était mal vu dans le milieu. Aujourd’hui, c’est presque naturel."

C'est le père de Kylian Mbappé qui s'occupe maintenant de ses intérêts, une situation presque classique au PSG où le père de Neymar est aussi très présent. Avec la maturité, Nicolas Anelka, lui ne montre pas de rancoeur: "Un Mbappé, avec toute sa force, profite aussi de mon vécu d’il y a 20 ans. Et il a bien raison." 

PK