RMC Sport

B. Diaw : « La photo, ma deuxième passion »

Boris Diaw des Charlotte Bobcats

Boris Diaw des Charlotte Bobcats - -

Le pivot des Bobcats et capitaine de l’équipe de France de basket-ball a troqué la balle orange pour… l’appareil photo le temps d’une séance pour présenter le nouveau maillot de l’équipe de France de football. Une « pige » qui ne doit rien au hasard.

Boris, d’où vient ce goût pour la photo ?

Ça a commencé au Sénégal. J’étais allé au pays voir la famille et je me suis dit que ce serait bien de faire des photos. C’est là que j’ai acheté mon premier appareil, je suis tout de suite tombé amoureux de la photo. Je prenais tout et n’importe quoi. C’est là que c’est né. Ensuite ça a continué avec la nature en partant faire des safaris, j’en fais tous les étés. Et donc tout dernièrement, j’ai découvert la photo en studio.

Aviez-vous déjà travaillé en intérieur ?

Non, juste avec des amis pour leur site Internet. Là, c’était le premier travail professionnel. On a travaillé dans un studio que j’ai à Phœnix (aux Etats-Unis, ndlr), un studio que je loue de temps en temps à des photographes de magazines de mode.

Ça change des safaris…

Complètement ! Quand j’ai des lions devant moi, je n’ai pas besoin de leur dire où se mettre (rire). En studio, il y a une interaction, il faut diriger les sujets. C’est très différent, mais j’aime bien les deux. Je n’avais jamais vraiment travaillé en noir et blanc, mais au fur et mesure des « shoots », j’ai pris plus d’assurance. Le blanc donne un côté « classe », un peu années 60.

Une reconversion toute tracée ?

J’adore la photo, même si ma passion première reste le basket, et tant que je pourrai jouer je le ferai. Mais dans ma reconversion, je compte bien faire de la photo. En studio certes, mais aussi en extérieur, des paysages, des voyages… J’adore vraiment la nature. C’est quelque chose d’extraordinaire de raconter une histoire en quelques millièmes de seconde.