RMC Sport

Benzema : « Sans ballon, c’est difficile de marquer »

Karim Benzema

Karim Benzema - -

Karim Benzema, qui a enchaîné un 13e match sans marquer sous le maillot de l’équipe de France, dimanche lors de la défaite face au Brésil (3-0), regrette que les Bleus ne prennent pas assez de risques. Inquiétant à un an de la Coupe du monde.

Karim, comment analysez-vous cette grosse défaite face au Brésil (3-0), avec beaucoup de secteurs où vous avez péché ?

Nous sommes très déçus 3-0, ça fait très mal. Même si ça reste un match amical, nous sommes des compétiteurs. Nous avons fait une bonne première mi-temps, avec pas mal d’occasions. Nous avons mis le Brésil en danger. Mais après le premier but, je ne sais pas ce qu’il s’est passé. Le groupe s’est un peu effondré. Nous sommes restés repliés en défense. Ensuite, ils ont déroulé.

Ce match reflète-t-il l’écart de niveau entre la France et le Brésil ?

Non, pas sur le score. En première mi-temps, nous aurions pu marquer. Le Brésil est une très bonne équipe, avec de très bons joueurs. Ils jouent pratiquement tous dans les plus grands clubs européens. C’était une bonne équipe ce dimanche et nous, je pense qu’en deuxième mi-temps, on n’a pas eu de réussite. On ne s’est pas créé d’occasions, rien du tout.

Vous n’avez plus marqué avec les Bleus depuis le 5 juin 2012. Comment expliquez-vous ce manque d’efficacité ?

Franchement, c’est dur, que ce soit pour moi, Olivier Giroud, ou Bafétimbi Gomis. Pour un attaquant, ce n’est pas facile car nous n’avons pas dix occasions par match, voire même pas une. Il faut continuer à travailler. Peu importe l’attaquant qui est sur le terrain, il faut continuer à bien servir pour marquer. Si vous n’avez pas de ballons, c’est difficile de marquer. Aux entraînements, ça réussit mais là, il n’y a pas eu un centre, pas une prise de risque ni une passe en profondeur. Pour n’importe quel avant-centre, c’est très difficile.

<< Deschamps : « On doit gagner en efficacité »

<<Brésil-France : les Bleus trébuchent encore

<< Brésil-France : Les notes des Bleus

Propos recueillis par Jérôme Sillon, à Porto Alegre