RMC Sport

Blanc, comme un goût d’inachevé

Laurent Blanc

Laurent Blanc - -

Laurent Blanc a décidé de quitter les Bleus après les avoir menés en quarts de finale de l’Euro. Son bilan, plutôt satisfaisant sur le plan sportif, laisse un goût d’inachevé alors que l’ancien Bordelais se voyait bien au Brésil en 2014.

Laurent Blanc aurait sans aucun doute aimé s’asseoir sur le banc de touche des Bleus, le 15 août prochain au Havre, pour le match amical contre l’Uruguay. Un autre entraîneur le fera à sa place. Preuve de son envie de poursuivre l’aventure jusqu’à la Coupe du monde 2014 au Brésil, l’ancien technicien bordelais s’était accordé du temps pour décrocher une éventuelle prolongation de contrat. Mais 48 heures supplémentaires de réflexion n’ont pas suffi pour le faire changer d’avis. « Nous (Blanc et Noël Le Graët, président de la FFF, ndlr) ne sommes pas parvenus à trouver un terrain d'entente autour du management de l'équipe de France pour les deux saisons à venir », a-t-il expliqué dans un communiqué transmis à l’AFP.

C’est après avoir rempli son objectif, celui d’amener les Bleus en quarts de finale de l’Euro 2012, que le Cévenol a donc décidé de dire « stop ». Un résumé symbolique de l’ère Blanc. Car le bilan sportif de l’ancien technicien bordelais est loin d’être négatif. Lorsqu’il avait pris les rênes des Bleus, le 2 juillet 2010 après une Coupe du monde catastrophique en Afrique du Sud, l’équipe de France ressemblait à un champ de ruines. « Après ce qui s’est passé, le noyau, ce n'est même pas un pépin de melon ! », avait-il imagé.

Il voulait le respect des joueurs

Deux ans plus tard, l’équipe de France a réalisé la deuxième plus longue série d’invincibilité de son histoire (23 matches sans défaite) jusqu’au terrible Suède-France (2-0), à Kiev. Une rencontre à l’issue tendue qui a peut-être constitué une cassure dans l’esprit de l’ex-sélectionneur. Car si Blanc évoque les points de désaccord au sujet de son staff technique, difficile d’occulter la gestion humaine pour le moins difficile de son groupe. Il y a une semaine, dans l’émission Téléfoot, alors qu’on lui rappelait qu’il avait le soutien de la plupart de ses joueurs, il avait lâché : « Ce qui est important, c’est le respect ». Une phrase lourde de signification qui laisse à penser que les affaires de contrat et de staff ne sont sans doute pas les seules explications à son départ.

Le titre de l'encadré ici

Toutes les infos concernant l'équipe de France et son prochain sélectionneur en suivant RMC Sport sur les réseaux sociaux|||

@RMCsport sur Twitter

RMC Sport sur Facebook

Mais aussi toute la Dream team foot RMC Sport :

Rolland Courbis sur Facebook

Rolland Courbis sur Twitter (@CoachCourbisRMC)

Luis Fernandez sur Facebook

Luis Fernandez sur Twitter (@Luis_RMC)

Jean-Michel Larqué sur Facebook

Jean-Michel Larqué sur Twitter (@LarqueFoot)

@AfterRMC sur Twitter

L'After sur Facebook

Aurélien Brossier