RMC Sport

Blanc doit-il faire confiance à Ribéry ?

Franck Ribéry

Franck Ribéry - -

Après le fiasco de la Coupe du monde, l’ancien entraîneur de Bordeaux, futur sélectionneur, va devoir s’atteler à la reconstruction de l’équipe de France. Avec ou sans Ribéry ?

Le 11 août prochain, Laurent Blanc dirigera son premier match en tant que sélectionneur de l’équipe de France. La rencontre contre la Norvège ne sera qu’amicale, certes. Mais elle sera partie prenante du vaste chantier de reconstruction qui attend l’ancien guide des Girondins de Bordeaux. L’élimination des Bleus dès le premier tour de la Coupe du monde, les problèmes internes de la sélection, avec en points d’orgue le renvoi de Nicolas Anelka et le boycott d’un entraînement par les joueurs, a laissé des traces. Et amené un véritable chapelet de questions. L’une d’elles concerne Franck Ribéry. Sorti d’une saison pourrie par les blessures, impliqué dans une affaire de mœurs au début du mois d’avril, le Munichois a déçu lors de cette Coupe du monde.

Le public français n’admire plus le natif de Boulogne-sur-Mer. D’ailleurs, un sondage réalisé par la société Harris Interactive pour le journal Télé Star, paru vendredi, démontre que 50 % des gens ne souhaitent plus voir Ribéry en Bleu. « Il avait une côte de popularité énorme, rappelle l’ancien international français Eric Di Meco. Il nous a sauvés deux fois la mise contre la Lituanie en qualifications. C’était le joueur le plus aimé du football français. Ce problème extra sportif a nui à son image. Je suis sûr qu’il s’est passé quelque chose avec lui en Afrique du Sud. »

Fernandez : « On n’a pas meilleur que lui »

En plus d’une image écornée, Franck Ribéry a failli dans son rôle de leader technique. D’abord sur le terrain, où il n’a jamais réussi à emballer la machine, sa passe décisive pour Florent Malouda contre l’Afrique du Sud exceptée. En dehors de la pelouse ensuite, où son attitude, notamment envers Yoann Gourcuff, a été qualifiée par la presse de « petit caïd. » « J’aimerais savoir ce qu’il a fait dans le groupe et ce qu’il n’a pas fait, s’interroge Rolland Courbis, l’ancien entraîneur de l’OM. Il a été très mal géré. Je reste persuadé que si Ribéry est bien cadré, il reste le meilleur joueur français actuel. »
Laurent Blanc devra prendre cette considération en compte à l’heure de coucher sa première sélection sur le tableau noir. Histoire de fixer, une bonne fois pour toutes, le Nordiste à un poste bien précis. Mais peut-il convoquer Ribéry comme si de rien n’était, sans la moindre sanction ? «Il a simplement besoin d’un bon coup de pied au cul, estime Luis Fernandez, le sélectionneur d’Israël. Moi, je le sanctionnerais en ne le prenant pas lors des trois, voire quatre prochains matches. On ne peut pas s’en passer sur la durée. On n’a pas meilleur que lui. La saison prochaine, il va redevenir le joueur qu’on a aimé, avec une générosité sur le terrain, un état d’esprit, une envie. » Une partie des Français l’espère aussi.

Alix Dulac