RMC Sport

Blanc fait le bilan

Laurent Blanc

Laurent Blanc - -

Six mois de travail, une première place dans le groupe de qualification à l’Euro 2012, une victoire face à l’Angleterre, Laurent Blanc revient sur ses débuts de sélectionneur sur le site internet de la FFF. Pour 2011, il veut des éclosions de joueurs mais reste prudent.

Les qualifications à l’Euro 2012

En termes de résultats, je crois que c’est satisfaisant. On peut estimer qu’on aurait pu faire mieux, notamment contre la Biélorussie (défaite 1-0). Mais on a su réagir après cette défaite. La victoire en Bosnie (2-0) est notre match référence. Il a montré les capacités de réaction des joueurs et c’est intéressant pour l’avenir. Mais l’objectif est d’être concentré derrière la qualification avec un cadre de vie qui plaise à tout le monde.

Le public du Stade de France

On a senti le public derrière l’équipe malgré les événements de l’été. La France a retrouvé l’envie de soutenir son équipe et c’est un très bon point positif. Contre la Roumanie et la Biélorussie, le stade était plein et on sentait les gens prêts à s’enflammer.

Où en est-il ?

J’ai dit et je répète que nous sommes en phase de construction. Cette période de construction sera longue. La Coupe du monde ne permettait pas d’avoir des certitudes sur les joueurs et l’état d’esprit. Il a fallu partir d’un nouveau mode de fonctionnement. Les joueurs adhèrent. Il y aura encore des turbulences. J’espère des éclosions de joueurs dans des clubs français, et des Français qui deviendront des joueurs majeurs dans des grandes équipes étrangères. Cela permettra de solidifier le noyau dur et d’hausser le niveau de l’équipe de France.

Quel niveau pour les Bleus ?

Je ne sais pas jusqu’au peut aller cette équipe de France. Pour l’instant, voyons si elle relève l’objectif de se qualifier à l’Euro 2012