RMC Sport

Blanc : « J’attends des assurances »

Laurent Blanc

Laurent Blanc - -

Très détendu ce mercredi en conférence de presse, le sélectionneur français Laurent Blanc est revenu sur les dossiers chauds de son équipe, avant le dernier match de la tournée des Bleus à l’Est, ce jeudi soir en amical contre la Pologne.

Laurent Blanc, l’idée de ce troisième match, en Pologne, est-elle de continuer vos essais ?

Un turn-over, oui. Des essais ? Les joueurs ont déjà débuté. Certains ont fêté leur première sélection et de quelle manière ! Il y aura une troisième équipe, assez différente de celle qui a rencontré la Biélorussie (1-1) et l’Ukraine (4-1). Il faut aussi déjà se projeter sur les rencontres de l’Albanie et de la Roumanie (en septembre, ndlr) puisque Adil Rami sera certainement suspendu en Albanie à cause de son carton jaune reçu en Biélorussie. Et Philippe Mexès ne sera pas encore rétabli. J’attends des assurances.

Y a-t-il eu une euphorie après la victoire en Ukraine, et notamment autour de Marvin Martin ?

Débuter par deux buts et une passe décisive c’est assez rare. Mais il ne faut pas se leurrer. J’aurais aimé faire un score contre la Biélorussie. Ce sont des enseignements que l’on retirera de cette tournée. Il y en a d’autres car, dans la vie du groupe, cette tournée va permettre de resserrer les lignes. C’est le but de cette tournée-là.

Comment vit le groupe ?

Il vit très bien. La fin de saison a été harassante pour tout le monde. Il y a des joueurs qui sont heureux d’être là, même s’ils pouvaient être ailleurs. Ça ne leur pèse pas. On a fait un petit repas entre nous hier (mardi) qui était assez sympa.

Avez-vous eu une attention particulière envers Marvin Martin depuis lundi soir ?

Nous, on fera ce qu’il y a à faire avec Martin. Mais j’espère que vous (les médias) le ferez aussi. Le danger, ce n’est pas nous, mais vous. J’ai dit à Marvin que le plus dur commençait pour lui. Ça a été très intéressant. Mais la saison prochaine, qu’il soit à Sochaux ou ailleurs, on va l’attendre. Il faudra qu’il soit prêt. C’est lui qui fera en sorte qu’on le voit sur la durée ou pas. Ce n’est pas le nom de son club qui m’intéresse mais ses performances, qu’il soit à Sochaux, Lorient ou au Real Madrid.

Doit-il rester à Sochaux ?

Je ne suis pas son agent. Je suis son sélectionneur. Si les joueurs veulent s’entretenir avec moi, il n’y a aucun problème. C’est l’ancien joueur qui leur parlera. Mais je n’ai pas mon mot à dire sur leur choix.

« Sakho ne m’a pas déçu »

Y a-t-il des joueurs qui n’évolueront pas face à la Pologne par précaution envers certains grands clubs ?

Ce ne sera pas facile. J’ai été entraîneur en club. Maintenant, je suis de l’autre côté. Il va falloir juguler tout ça. Mais le plus important est d’avoir de bonnes relations avec les grands clubs et les clubs tout court. On fera six changements.

Younes Kaboul s’est-il plus affirmé sur cette tournée que Mamadou Sakho ?

On fera l’analyse, après cette tournée, avec le staff joueur par joueur de la saison et de la tournée. Mamadou est lessivé de sa saison. Il faut aussi en tenir compte. Le plus dur commence pour lui car lui aussi sera attendu la saison prochaine. Mais il ne m’a pas déçu. Kaboul a un peu plus d’expérience. Il n’a pas eu la même saison que Sakho. Il est plus frais.

Didier Deschamps a prolongé avec Marseille. Est-ce un bon choix ?

C’est son choix. S’il l’a fait, c’est qu’il en avait envie. Longue vie à lui à Marseille.