RMC Sport

Capoue, le coaching gagnant de Deschamps

Etienne Capoue

Etienne Capoue - -

Choisi par le sélectionneur français pour pallier l’absence d’Abou Diaby au milieu de terrain, Etienne Capoue n’a pas manqué sa première titularisation avec les Bleus. Auteur du premier but français, le Toulousain a marqué des points.

Didier Deschamps ne s’est pas trompé. Ce n’était pourtant pas le choix le plus évident au moment de donner le onze de départ qui allait affronter la Biélorussie. Préoccupé par le forfait d’Abou Diaby, unique buteur depuis sa prise de fonction, vendredi dernier en Finlande (1-0), « DD » a décidé d’aligner Etienne Capoue dans le même registre que le joueur d’Arsenal.

Lancé sous le maillot bleu par l’ancien entraineur de l’OM, l'homme de base d'Alain Casanova à Toulouse avait déjà livré une prestation convaincante contre l’Uruguay en août. Sur la pelouse du Stade de France, le milieu de terrain de 24 ans n’a pas eu le même rayonnement que Diaby mais il a été présent au bon moment. L’ancien capitaine des Espoirs a apporté ce qu’il reproduit depuis 143 matchs (pour 7 buts) sur les pelouses de Ligue 1. Solide dans les duels, Etienne Capoue apporte son impact physique aux Bleus et sa projection vers l’avant. « Il est entré dans ce match avec beaucoup d’assurance, souffle Eric Di Méco, membre de la dream team RMC Sport. Il est solide. »

Il délivre les Bleus

Le frère d’Aurélien Capoue, qui évolue sous les couleurs de Boulogne, se paye même le luxe d’inscrire le but qui manquait à l’équipe de France pour faire sauter le verrou biélorusse. Malgré ses deux petites sélections au compteur, le Toulousain ajuste avec sang-froid le portier Sergueï Veremko d’un plat du pied au point de pénalty, quatre minutes après le retour des vestiaires. Son premier but sous le maillot frappé du coq. Une réalisation décisive à un moment où les hommes de Deschamps perdaient la possession du ballon.

Précieux, Etienne Capoue n’a pas manqué la mission qui lui a été confiée par Didier Deschamps. « Il a fait des choses intéressantes, analyse le sélectionneur des Bleus. Il a apporté dans ce triangle à 3 au milieu, il s’est beaucoup projeté vers l’avant, comme je lui ai demandé. Entre sa première sélection et aujourd’hui où il marque un but, je ne vais pas lui en demander plus. » Il a même fait beaucoup mieux qu’un simple intérim.