RMC Sport

Comment M6 a chipé les Bleus à TF1

-

- - -

Le match aller des barrages de la Coupe du monde entre l'Irlande et la France, le 14 novembre prochain, sera diffusé sur M6.

« On se réjouit que les joueurs de l'équipe de France reviennent sur notre antenne. » Nicolas de Tavernost ne dira pas un mot de plus. Mais il ne fait aucun doute que le président du groupe M6 n'est pas peu fier de son coup. Après deux matches de l’Euro 2008, contre la Roumanie et l'Italie, l’ex-« petite chaîne qui monte » diffusera un nouveau match des Bleus, au nez et à la barbe de TF1, le diffuseur traditionnel !

Pour parvenir à ses fins, M6 n'a pas tergiversé. Les dirigeants de la chaîne savent que les droits TV de l'équipe de France à l'extérieur sont disponibles et négociables au cas par cas. Dès le tirage au sort connu, ils prennent contact avec la fédération irlandaise pour faire part de leur intérêt. De son côté, TF1 ne change rien à ses habitudes. Liée par contrat à la FFF, la chaîne dispose de l'exclusivité des matches des Bleus à domicile. Pour les rencontres à l'extérieur, elle a l'habitude de proposer une certaine somme à la FFF. Celle-ci négocie ensuite les droits du match en question, via la société Sportfive, avec la fédération étrangère concernée ou son mandataire privé. Elle se rémunère grâce à la différence entre l'enveloppe allouée par TF1 et le montant effectivement négocié.

Escalettes : « C’est la loi du marché »

Selon un porte-parole de la chaîne, les dirigeants de TF1 ont été directement contactés par la société irlandaise mandatée pour négocier cet Irlande-France. Ils l'ont alors dirigé vers la FFF, comme le veut « l'accord moral » entre les deux entités. Mais les Irlandais ont fait fi de cet accord, qui ne possède de toute façon pas de valeur juridique. Et ils ont décidé d'attribuer les droits du match à M6, dont l'offre, qui atteindrait 5,5 millions d'euros, est substantiellement supérieure à l'enveloppe de TF1 (4,5 millions d'euros). Au passage, la fédération irlandaise touche l’intégralité de la somme. Car avec cet accord, la FFF est court-circuitée : elle ne touche pas un euro...

Dans les couloirs de M6, on se félicite de cette opération qui aurait coûté « moins cher, par exemple, que le match des Bleus aux Iles Féroé », en août dernier. La chaîne a déjà annoncé que la rencontre serait commentée par Thierry Roland. Le consultant qui l'accompagnera n'a pas encore été désigné. A TF1, on fait contre mauvaise fortune bon cœur : « Nous sommes restés loyaux. Ces méthodes ne font pas partie de nos habitudes », confie un porte-parole de la chaine. Pas question pour autant de contre-attaquer, ni de se lancer dans une bataille médiatique, les dirigeants de la première chaîne sachant que M6 est dans son bon droit.

« C'est la loi du marché. Dans notre monde, il faut l'accepter, se contente d'ajouter Jean-Pierre Escalettes, le président de la FFF. Cela montre à ceux qui disent le contraire que l'équipe de France a bien une valeur. » Le fatalisme est le même chez Sportfive, où l'on évoque également « la loi du marché ». Seule certitude, le match retour, au Stade de France, sera bel et bien diffusé sur TF1. « Cette fois-ci, nous sommes sûrs d'avoir l'exclusivité », commente-t-on, un brin amer, au siège de la chaîne où certains évoquent, à mots couverts, la détérioration des relations avec Sportfive pour expliquer la conclusion de l’épisode.

La rédaction - Clément Zampa