RMC Sport

Coronavirus: le tournoi de France annulé après les forfaits de la Norvège et de l'Islande

La Fédération française de football (FFF) a annoncé l'annulation de la deuxième édition du tournoi de France en raison des forfaits de la Norvège et de l'Islande. L'équipe de France féminine disputera deux matchs amicaux à la place.

La deuxième édition du Tournoi de France n'aura pas lieu. Initialement prévue du 17 au 23 février à Sedan et Metz, la compétition amicale a été annulée par la Fédération franiçaise de football (FFF), ce jeudi. Une décision prise après les retraits de la Norvège et de l'Islande, deux des quatres sélections participantes.

"Dans ces conditions, la FFF a décidé d’annuler cette 2e édition", indique un communiqué publié ce jeudi. Pour pallier à cette déprogrammation, deux matchs face à la Suisse, quatrième équipe de cette compétition, ont été programmées les samedi 20 et mardi 23 février au Stade Saint-Symphorien de Metz (21h10). Les deux matches seront retransmis en direct sur W9, précise la FFF.

"On a bon espoir de jouer trois matches puisque la Fédération fait tout son possible pour trouver, même en dernière minute, une troisième équipe pour remplacer la Norvège, avait commenté Diacre mardi matin en conférence de presse. Même si on ne doit jouer que deux matches dans le pire des cas, je pense qu'on jouera." Elle devra composer avec ce scénario face à un adversaire unique.

Premiers matchs en 2021 pour les Bleues

Il s'agira des premières rencontres des Bleues en 2021 deux mois après leur qualification pour le championnat d'Europe 2022 décroché en novembre dernier après leur succès face à l'Autriche. Ce rassemblement s'était déroulé dans une ambiance très tendue après les critiques publiques de la capitaine Amandine Henry contre la sélectionneure.

Le groupe avait crevé l'abcès lors d'une réunion en fin de rassemblement, sur laquelle Diacre n'a pas souhaité revenir. "La réunion a été faite, a-t-elle expliqué. Je m'en tiens à ce que ça reste en interne mais chacun est libre de faire ce qu'il veut. C'était important de le faire, ça a été fait. Je suis tournée vers l'avenir et ce groupe élargi qui va jouer le tournoi de France. Ce stage doit marquer un nouvel objectif de cette équipe de France."

"Aujourd'hui, il faut regarder devant et arrêter de regarder derrière et de revenir sur des choses, avait-elle poursuivi. On se doit d'être très humbles, on est des privilégiés aujourd'hui. La situation est grave et on n'a pas besoin d'envenimer et de revenir sur des choses du passé. J'ai envie d'avancer et j'ai bon espoir que mes joueuses entendent ce message et aient envie d'avancer. On se doit de faire honneur au maillot bleu, à la fédération et à notre pays."

Nicolas Couet Journaliste RMC Sport