RMC Sport

France-Autriche: mission accomplie pour les Bleues, qualifiées pour l'Euro 2022

Avec des buts de Wendie Renard et Marie-Antoinette Katoto, l'équipe de France féminine s'est imposée 3-0 contre l'Autriche. Une victoire très solide, sur fond de crise avec Corinne Diacre, qui assure aux Bleues la qualification pour l'Euro, prévu à l'été 2022 en Angleterre.

En pleine crise ouverte entre la sélectionneure et une partie des joueuses, l'équipe de France féminine de football a rempli son objectif. Les Bleues se sont qualifiées vendredi soir pour l'Euro 2022 prévu en Angleterre, en battant 3-0 l'Autriche dans la "finale" du groupe G des éliminatoires.

Grâce à son bilan positif dans sa confrontation directe avec l'adversaire du soir (0-0 lors du match aller disputé le 27 octobre), les Françaises sont assurées de finir à la première place du groupe. Y compris en cas de défaite dans la dernière rencontre prévue le 1er décembre contre le Kazakhstan. Les Autrichiennes, deuxièmes, devront passer par les barrages pour espérer prendre part à la phase finale. 

L'Autriche n'avait toujours pas encaissé de but

Avec la capitaine Amandine Henry titularisée, en dépit de ses déclarations fracassantes contre le management de Corinne Diacre, les Bleues devaient toutefois faire le travail sans leur meilleure buteuse. Eugénie Le Sommer, qui a marqué sept fois depuis le début des éliminatoires, avait dû déclarer forfait à cause d'une blessure subie lors du choc PSG-OL.

Pour prendre l'avantage, dans le Stade du Roudourou à Guingamp, l'équipe tricolore s'en est remise à son autre arme favorite: Wendy Renard sur corner (11e). De la tête, la tour de contrôle lyonnaise a confirmé la bonne entame française. Jusqu'alors, la défense autrichienne n'avait pas encore encaissé le moindre but dans ces qualifications (idem pour l'équipe de France, par ailleurs désormais invaincue depuis douze rencontres).

La petite tape de Diacre et Henry

Presque jamais inquiétée tout au long de la rencontre, l'équipe de France n'a pas tardé pour faire le break. Marie-Antoinette Katoto s'en est occupée, elle aussi de la tête, sur un centre parfaitement brossé de Delphine Cascarino. Contrariée par un poteau en début de seconde période, l'insatiable attaquante parisienne s'est offerte un doublé avec un but de renard des surfaces à la suite d'un corner d'Amel Majri dévié par Clara Matéo (73e).

Un succès amplement mérité pour les Bleues, qui apportera une sérénité bienvenue dans ce climat lourd. "La solution, c'est ce qu'on a montré ce soir, a commenté Marie-Antoinette Katoto sur W9. On a laissé de côté tout ce qui n'allait pas, et on a répondu sur le terrain". Heureuse de la prestation collective "quasi-parfaite", Corinne Diacre n'a pas manqué de s'exprimer sur les doléances de certaines joueuses: "On va prendre le temps de discuter entre nous, puisque ça a été demandé. Ce soir, on va savourer et passer une bonne nuit. On verra si on discute d'ici la fin du stage ou pas. Ce moment, je le déciderai".

Amandine Henry, à sa sortie à l'heure de jeu, a en tout cas pris soin d'aller saluer la sélectionneure. Au vu des récents événements, c'est peut-être très symbolique, mais c'est déjà ça. 

JA