RMC Sport

Coupet : « Il s’est passé quelque chose »

Grégory Coupet

Grégory Coupet - -

Au pied du mur, la France s’est sublimée mardi soir face à l’Ukraine (3-0) pour empocher sa qualification. Pour Grégory Coupet, consultant RMC Sport, cette soirée historique pourrait enfin lancer les Bleus vers les sommets.

C’était, assurément, l’exploit qui leur manquait. Cette équipe de France, cette génération tant de fois décriée et vilipendée, a peut-être écrit les premières pages de son histoire. En décrochant sa qualification aux dépens de l’Ukraine (3-0), mardi soir, les Bleus ont ému tout le public tricolore. Et Grégory Coupet, consultant football pour RMC Sport, qui n’a pas manqué de saluer le retournement de situation opéré mardi soir par les Bleus.

« Didier Deschamps nous avait annoncé un match hors-norme de la part des joueurs, mais aussi du public. En Ukraine, ils pensaient être supérieurs. On a fait un complexe de supériorité, franchement. Tu n’y allais pas pour faire un match hors-norme. La différence est que là, on s’était tellement mis dans des conditions difficiles, qu’il a fallu sortir un match hors-norme. Parce qu’on partait déjà du principe que ce n’était pas faisable ! Les pourcentages, les sondages, les statistiques te donnaient mort. Et l’Ukraine paraissait vraiment difficile à manœuvrer. En plus, elle n’avait pas pris de but de toute l’année en 2013. 

« C'est le maillot bleu qui procure tant d'émotions »

Grégory Coupet insiste beaucoup sur le caractère, selon lui, fondateur de cette victoire face à l’Ukraine. « Tu ne ressors pas d’une telle soirée sans n’avoir rien appris et goûté à ce plaisir. C’est le maillot bleu qui procure tant d’émotions. Pour moi, il s’est passé quelque chose. Jusqu’à présent, on avait peut-être des joueurs qui s’estimaient fort individuellement mais on ne ressentait pas cette force collective. Il y avait eu des prémices en Espagne, quand ils étaient allés chercher l’égalisation dans les dernières minutes avec beaucoup de hargne. Après ça, on était retombé un petit peu. Ce match avait prouvé qu’ils en étaient capables. Le doute subsiste toujours quand même. Mais on a gagné du terrain et les joueurs aussi car ils savent désormais qu’ils peuvent faire de grandes choses ensemble ». 

Lire aussi : 

>> Equipe de France : Les coulisses de l'exploit

>> Deschamps a (encore) trouvé la clé

>> Sakho : « J’avais la certitude qu’on allait se qualifier »

La rédaction