RMC Sport

Del Bosque : « Le plus fort, c’est Benzema »

Vicente Del Bosque

Vicente Del Bosque - -

A deux mois de l’affrontement entre l’Espagne et la France dans le cadre des qualifications pour la Coupe du monde 2014, Vicente Del Bosque était l’invité exceptionnel de Luis Attaque ce lundi sur RMC. Il observe les Bleus avec attention.

Vicente Del Bosque, comment vous sentez-vous deux mois et demi après la victoire de votre équipe à l’Euro ?

Je me sens bien mais on est déjà en train de regarder le futur, un futur très proche avec les qualifications pour la prochaine Coupe du monde. Avec un rival dans notre groupe, la France, qui va être très dur pour nous. On en est conscient.

Va-t-il y avoir des nouveautés dans cette sélection espagnole ou est-ce que sera le même groupe ?

Nous avons une sélection assez stable avec une moyenne d’âge plutôt bonne. On va voir ce qu’il va se passer dans les prochaines semaines, le rendement de chacun. A priori, personne ne va sortir de cette sélection. Même si nous avons certains joueurs qui sont à la frontière des 30 ans, nous n’aurons pas trop de changements.

Avec Didier Deschamps à la tête des Bleus, vous attendez-vous à voir une autre tactique ?

Nous sommes dans l’expectative parce que lors du dernier match contre l’Uruguay, la France a été quand même assez modifiée. On la rencontre en octobre (le 16, ndlr) et ça va être pas mal de voir ce que va faire Didier Deschamps en septembre pour qu’on puisse se faire une idée de cette nouvelle équipe de France.

Elle vous a plu, cette équipe de France, face à l’Uruguay ?

En général, je l’ai trouvée pas mal, bien que je n’ai pas vu le match dans son intégralité. Mais même à l’Euro, elle était intéressante. Elle n’a pas eu de chance parce qu’elle est tombée contre nous. Mais je la trouvais déjà pas mal, c’est une belle équipe. Il ne faut pas oublier qu’elle a des joueurs d’un niveau technique très élevé.

« La France n’a rien à envier à l’Espagne »

Comment peut-on expliquer que Karim Benzema brille avec le Real Madrid et ait des difficultés en équipe de France ?

Ce n’est pas facile d’expliquer le changement de rendement de Benzema entre le Real et l’équipe de France. C’est un joueur extraordinaire, un des meilleurs avant-centres du monde. Et même contre nous, il n’a pas eu la chance de marquer. Mais il avait beaucoup lutté et il avait été l’un des hommes les plus dangereux contre l’Espagne.

La France a-t-elle le potentiel pour atteindre le même niveau de jeu que l’Espagne ?

Je pense que la France n’a rien à envier à l’Espagne. Elle peut aussi être au même niveau. Il ne faut pas croire que ce n’est pas possible. Quand je vois ce que font Ribéry, Benzema, Nasri dans leurs clubs, c’est quand même pas mal. Et s’il fallait que j’en choisisse un, pour moi c’est clair : c’est Karim Benzema le plus fort.

Si vous l’aviez comme joueur, le feriez-vous jouer en pointe ou derrière un attaquant ?

Il a la capacité de jouer dans différents styles. Mais je pense que c’est un joueur de surface. C’est un attaquant de pointe qui se sent bien près des buts. Il tire bien des deux pieds, il s’associe bien avec les autres. Sincèrement, je pense qu’il est mieux en pointe.

Le titre de l'encadré ici

Del Bosque n’est pas fan du PSG |||

Ancien entraîneur du Real Madrid et actuel sélectionneur de l’Espagne, Vicente Del Bosque s’y connait en management de stars. Mais il n’est pas vraiment convaincu par la façon de faire du Paris Saint-Germain. « C’est difficile de construire une équipe avec un chéquier, explique-t-il. Je préfère construire des équipes peu à peu, en partant de la base du club. Ce n’est pas facile, ce que fait le PSG. Je préfère des équipes qui ne sont pas faites à base de chèques. »