RMC Sport

Deschamps : « On entre dans le vif du sujet »

Didier Deschamps

Didier Deschamps - -

Après avoir accueilli les neuf premiers Bleus arrivés lundi à Clairefontaine pour le rassemblement en vue de la Coupe du monde au Brésil, le sélectionneur de l’équipe de France a évoqué ce début d’aventure.

Quelle hiérarchie chez les gardiens ?

« Vous (les journalistes) allez encore tourné un peu au tour du pot. Vous connaissez les trois gardiens dans la liste des 23. Hugo Lloris est arrivé ce matin. Attendez que je puisse voir physiquement Mickaël Landreau et Stéphane Ruffier qui arrivent mercredi. On va discuter et vous le saurez rapidement. » 

Premier jour du rassemblement

« Suis-je soulagé ? Peut-être pas. Mais content, oui, excité. C’est le début d’une longue aventure, avec les premiers joueurs qui sont arrivés ce midi. On va entrer dans le vif du sujet. Enfin le vif, ce sera le 15 juin (premier match du Mondial contre le Honduras, ndlr). Mais il y a toute cette période pré-Coupe du monde avec la préparation, des arrivées en décalée. Mais l’aventure du groupe commence aujourd’hui. »

Le forfait de Steve Mandanda

« On pense très fort à lui. C’est un gros coup dur pour lui. Il sort d’une saison compliquée avec son club. Il a été présent à chaque rassemblement. Dans un groupe, il amène sa joie de vivre. Je suis triste pour lui. C’était injouable pour lui d’être rétabli à temps pour une compétition comme la Coupe du monde. Pour lui, c’était un objectif important. Je sais qu’il sera à fond derrière nous pour qu’on fasse la meilleure Coupe du monde possible. »

Lloris titulaire lors des 3 matches de préparation ?

« Cela fait partie de ma réflexion. Il y a plusieurs possibilités. L’essentiel est de mettre Hugo dans les meilleures dispositions. »

Le rôle du 3e gardien

« C’est un rôle particulier. S’il y en a un sur les 23 qui est quasiment sûr de ne pas jouer, c’est bien lui. C’est le seul poste qui est triplé. Ça laisse peu de possibilités. Il s’agit d’un rôle ingrat. C’est peut-être celui qui va être le plus sollicité avec des séances supplémentaires. »

La présence de Trémoulinas

« Il est là parce qu’il n’a pas joué le dernier match (Saint-Etienne-Ajaccio, ndlr). Il a un petit souci à un mollet depuis une dizaine de jours. Ça lui permet d’être avec le staff médical. Mangala a lui aussi un souci au niveau de la cheville. Comment travailler avec les sept joueurs disponibles ? On ne va pas entrer dans le dur. On va y aller progressivement. Comme il y a la sélection Espoirs qui est actuellement à Clairefontaine, on fera une séance mercredi en intégrant des joueurs de cette sélection. »

Le dossier des primes réglé avant le Mondial

« Oui, c’est un soulagement. Il y aura peut-être d’autres choses mais pas ça. Les discussions ont été menées en amont. »

Sur la blessure de Benzema

« Il a un petit souci à un adducteur. Le staff du Real Madrid va faire en sorte de le rendre disponible pour la finale de la Ligue des champions (samedi contre l’Atlético Madrid). Il faudra suivre l’évolution. »

Sur la blessure de Cabaye

« Il va très bien. Il a repris le travail de course, d’appuis. On ne se projette pas encore sur le premier match amical (France-Norvège le 27 mai). Je n’écarte pas la possibilité qu’il puisse le jouer. »

Des règles sur les réseaux sociaux

« J’attends que tous les joueurs soient là pour leur dire ce que j’attends. Pour le moment je n’ai rien à vous annoncer. Les premiers avertis seront les joueurs. Ce que j’en pense ? Il faut vivre avec son temps. Cela fait partie de la liberté individuelle. Mais on ne peut pas tout mettre, tout écrire. Ça part aussi du bon sens de chacun de ne pas tout mettre.
L’important est de préserver le groupe, l’intérêt collectif. Si c’est pour dire : « Bonjour », « Je vais bien » ou « Il fait beau », il n’y aura pas de souci. »

Sa réflexion sur la défense centrale

« Je n’ai pas d’incertitude à ce niveau-là. J’ai les idées bien claires et bien précises. Ça ne sert à rien de dire les choses aujourd’hui car il y en a qui vont encore jouer. »

La rédaction