RMC Sport

Deschamps prolongé avant fin 2017?

Didier Deschamps

Didier Deschamps - AFP

Selon les informations de RMC Sport, les négociations autour de la prolongation de Deschamps pourraient être bouclées avant la fin de l'année.

Qualifiée officiellement pour la Coupe du monde, l’équipe de France va pouvoir commencer à préparer son futur. Avant les deux matches amicaux de novembre, prévue le 10 au Stade de France (probablement face à une nation sud-américaine, l’Argentine ayant les faveurs de la FFF) et le 14 à Cologne contre l’Allemagne, Noel Le Graet va ainsi rencontrer Didier Deschamps pour évoquer une prolongation de contrat.

>> Dugarry: "Ce n'est pas possible de prolonger Deschamps après ce qu'on vient de voir"

Si les deux hommes se sont vus ce mercredi matin, ce fut avant tout pour débriefer le dernier rassemblement et évoquer l’organisation des Bleus avant de s’envoler pour la Russie. 

Soutien public

Alors que le sélectionneur est en fin de bail après la Coupe du monde 2018, le président de la Fédération Française de Football souhaite étendre les engagements de ce dernier jusqu’à l’Euro 2020 avant même le début de la compétition en Russie pour éviter une pression jugée inutile.

>> Deschamps: "J'ai bien conscience qu'on doit être capable de mieux maîtriser"

L’ancien président de l’En Avant Guingamp n’a pas oublié que Didier Deschamps l’a soutenu publiquement avant sa réélection à la tête de la FFF en début d’année. Les deux hommes sont très proches depuis le début de leur collaboration, à tel point que Noel Le Graet n’hésites pas à demander des conseils à Didier Deschamps sur plusieurs sujets internes à la FFF.

Objectifs demi-finale

Selon les informations de RMC Sport, le sélectionneur de l’équipe de France pourrait avoir signé son nouveau contrat avant fin 2017. Les négociations ne se dérouleront pas à Paris mais plus probablement en Bretagne où les deux hommes ont leurs habitudes. 

>> VIDEO. Les félicitations de Deschamps et l'explosion de joie des Bleus dans le vestiaire

La volonté de Noel Le Graet ne l’empêchera pas de fixer des objectifs à atteindre à son sélectionneur. A savoir, rejoindre les demi-finales de la Coupe du monde. En cas de catastrophe en Russie, les deux hommes ont déjà prévu une clause dans le contrat permettant de se séparer à l’amiable.

Clause existant déjà dans les contrats de Deschamps à la Coupe du monde 2014 au Brésil et l’Euro 2016 en France. En attendant, le président est attendu jeudi à Lyon pour la visite du Parc OL qui accueillera des rencontres de la Coupe du monde féminine en 2019. 

Jean Rességuié et Loïc Tanzi