RMC Sport

Domenech ne change toujours rien

Raymond Domenech a trouvé le onze qu'il alignera contre l'Uruguay le 11 juin.

Raymond Domenech a trouvé le onze qu'il alignera contre l'Uruguay le 11 juin. - -

Malgré une copie plus que moyenne contre la Tunisie (1-1), le sélectionneur a décidé d’aligner la même équipe de départ, ce vendredi soir (18 heures), face à la Chine.

Contre toute attente, Raymond Domenech a décidé de ne rien changer à son onze de départ, qui sera opposé à la Chine vendredi soir. C’est ce qui ressort de l’entraînement à huit clos qui s’est tenu en fin d’après-midi. Malade hier, William Gallas a disputé l’intégralité de la séance. Lors de la mise en place tactique, il a tenu sa place dans la défense type aux côtés d’Eric Abidal. Sagna et Evra restent, eux, inamovibles à leur place de latéraux. L’occasion sera donnée une nouvelle fois à l’arrière garde tricolore de tester sa communication ainsi que ses automatismes, encore défaillants. Anthony Réveillère, qui n’a pas encore disputé la moindre minute de jeu depuis le début de la préparation, pourra donc encore attendre. A moins qu’il hérite enfin d’un peu de temps de jeu en cours de match. Placé dans l’axe lors de l’entraînement de mercredi aux côtés d’Eric Abidal, Sébastien Squillaci, pourtant plutôt convaincant lors de ses entrées en jeu, restera lui aussi sur le banc. Domenech a donc tranché. En dépit de ses difficultés de communication, William Gallas reste un titulaire indiscutable dans l’esprit du sélectionneur. « William va bien, même dans la tête », a-t-il affirmé en conférence de presse.

Il a son équipe pour l’Uruguay

En dépit de leurs piètres sorties jusqu’à maintenant, contre le Costa Rica et la Tunisie, Nicolas Anelka et Sidney Govou sont eux aussi confortés. Gignac, Henry ou Valbuena qui auraient pu prétendre à prendre leur place attendront. Quant à l’option Anelka à droite, Domenech ne veut visiblement pas entendre parler. « Nico peut apporter plus, a expliqué Domenech. Mais comme les autres, il est en phase de préparation, de recherche. Il va trouver ses marques. Je ne suis pas inquiet. Quant à Sidney, il apporte ce que j’attends de lui.» Enfin, Gourcuff reste, lui aussi, préféré à l’excellent Diaby.

En confortant son onze titulaire dans le même 4-3-3, Domenech confirme le fait qu’il a, sauf blessure, trouvé son onze de départ. Celui qui démarrera la Coupe du Monde dans huit jours face à l’Uruguay (11 juin, au Cap).

Le titre de l'encadré ici

L’équipe de France probable|||

Stade Michel-Volnay, Saint-Pierre de la Réunion

Coup d’envoi 18 heures (20h heure locale)

France : Lloris – Evra (cap.), Abidal, Gallas, Sagna – Toulalan, Gourcuff, Malouda – Ribéry, Govou, Anelka

Marc Benoist à Saint-Pierre de la Réunion