RMC Sport

Equipe de France: ''Le Mondial 2018 devient un objectif pour moi'', assure Thauvin

-

- - -

Invité ce lundi de Team Duga, Florian Thauvin a commenté sa présence dans le groupe France, lui qui a été appelé pour la première fois de sa carrière en sélection par Didier Deschamps pour les matches face au Luxembourg samedi et contre l’Espagne mardi. L’attaquant marseillais le dit : il a bien l’intention de tout faire pour s’installer en Bleu… et participer à la prochaine Coupe du monde.

Son arrivée à Clairefontaine

« C’est assez impressionnant. Je connaissais déjà le château pour y être venu avec les moins de 20 ans avant la Coupe du monde. Je suis pressé de démarrer mon premier entraînement. C’est vraiment que du bonheur. Médiatiquement, ça change. C’est un environnement différent. C’est quelque chose de nouveau pour moi, d’un petit peu stressant, que je vis avec un peu d’appréhension. Mais c’est vraiment cool de découvrir cette équipe de France A. »

A lire aussi-Deschamps: "Je peux faire débuter Mbappé"

Pas effrayé par la concurrence

« A mon poste, il y a beaucoup de joueurs et beaucoup de jeunes joueurs. On s’est croisé en sélections de jeunes, on se connait tous à peu près. C’est une chance pour moi d’être là aujourd’hui. Je vais essayer de faire le mieux possible pour progresser. Il y a beaucoup de grands joueurs devant. Je pense à Antoine Griezmann, Olivier Giroud, Kevin Gameiro. J’ai Dimitri au quotidien en club. Ce sont des joueurs avec qui je vais apprendre. Je n’ai pas envie de parler de concurrence car elle fait partie du football. Je suis un jeune joueur. Le fait de travailler avec des joueurs comme ça pendant une semaine et demie, ça va me permettre d’apprendre encore plus ce qu’est le haut niveau et de progresser. »

Sa présence dans la liste, une vraie surprise

« J’y pensais secrètement. C’était dans un coin de ma tête. J’ai suivi la liste. Oui, j’avais bien reçu une pré-convocation. Après, je n’avais aucune idée, aucune certitude de ma présence ou non dans cette liste. Pour être vraiment honnête, je ne le savais pas du tout. »

Prêt à changer de monde

« J’ai 24 ans maintenant. Ça fait un moment que je fais un travail sur moi-même pour être constant à tous les matches. Mon passage en Angleterre m’a fait du bien et m’a fait comprendre certaines choses sur les exigences du haut niveau. J’espère être prêt pour ce nouveau statut. En tout cas, je ferais le maximum pour l’assumer. »

A lire aussi : Sagna forfait, Jallet appelé

Objectif Coupe du monde 2018

« Bien sûr. Tout joueur rêve de jouer une Coupe du monde, d’être en équipe de France et d’y participer. Maintenant que j’y ai mis les pieds une fois, j’espère avoir la chance d’y revenir le plus souvent possible. La Coupe du monde 2018 ? Oui, ça devient un objectif pour moi. Mais il ne faut pas se mettre de pression particulière, continuer à travailler. J’ai beaucoup d’ambition pour ma carrière et je me fixe beaucoup d’objectifs. Je n’ai pas peur de dire que je suis ambitieux parce qu’il faut l’être dans la vie. »

La meilleure saison de sa carrière

« Oui, c’est pour moi la meilleure. J’avais réalisé une très belle saison à l’époque avec Bastia. Je pense avoir depuis progressé. Je joue un peu plus simple, je fais un peu plus marquer mes coéquipiers que lors de ma saison à Bastia. Mon passage à Newcastle, même s’il a été compliqué, m’a fait du bien. Il m’a fait grandir et je suis devenu un autre homme en revenant d’Angleterre. »

Son manque d’impact lors des gros matches

« Il faut être performant dans les grands matches. J’ai eu une baisse de forme début janvier et c’est le moment où sont malheureusement arrivés les gros matches. J’ai quand même disputé un bon match à l’aller au Parc des Princes face au PSG, une bonne première période contre Monaco. Après on est tombé face à de grosses écuries et on a tous sombré collectivement. Et quand on sombre collectivement, vous êtes tout de suite moins bon individuellement. »