RMC Sport

Espoirs : Mombaerts démis de ses fonctions

Erick Mombaerts

Erick Mombaerts - -

Erick Mombaerts n’est plus le sélectionneur de l’équipe de France Espoirs. Il a été écarté de ses fonctions par Noël Le Graët, le président de la FFF, qui pourrait nommer à ce poste l’une de ses meilleures connaissances…

Quatre ans et deux mois. Soit la durée du passage d’Erick Mombaerts à la tête de l’équipe de France Espoirs. Nommé en remplacement de René Girard en août 2008, l’ancien entraîneur des Pitchouns du Téfécé n’aura pas réussi à qualifier les Bleuets pour un championnat d’Europe de leur catégorie d’âge en trois tentatives. L’échec de Drammen (Norvège) mardi, où les Bleus ont coulé (3-5) quatre jours après avoir remporté sur une marge minimale le match aller des barrages de l’Euro 2013 au Havre (1-0), aura été celui de trop. Noël Le Graët a souhaité écarter de son poste Erick Mombaerts. Et si le président de la FFF assure que la décision a été prise « d’un commun accord », le premier concerné a tenu à démentir avoir présenté sa démission. « C’est totalement infondé », a ainsi confié Erick Mombaerts à RMC Sport ce jeudi midi.

Il se retrouve donc dans une situation assez similaire à celle de Raymond Domenech au lendemain de la désastreuse Coupe du monde 2010, puisqu’il est démis de ses fonctions mais toujours membre de la Direction Technique Nationale. Raymond Domenech n’avait été licencié qu’en septembre 2010 et avait fini par obtenir près d’1 M€ d’indemnités de la part de la FFF. L’avenir d’Erick Mombaerts à très court terme passe encore par la DTN, mais en fera-t-il encore partie dans quelques semaines ? La Fédération se limite pour le moment à dire qu’il « demeure en poste au sein de la Direction Technique Nationale ». Sa gestion du cas des cinq fêtards des Espoirs (Yann M’Vila, Chris Mavinga, Wissam Ben Yedder, Antoine Griezmann et Mbaye Niang) vient en tout cas s’ajouter à son rôle dans l’affaire des quotas au printemps 2011.

Smerecki favori

Ironie de l’histoire ou pas, c’est Francis Smerecki, qui avait fait savoir à l’époque qu’il était contre l’instauration de tels quotas, qui devrait succéder à Erick Mombaerts. Noël Le Graët devrait rencontrer prochainement son ancien entraîneur à Guingamp (1993-1999), actuellement à la tête de l’équipe de France U19, et discuter avec François Blaquart, le DTN. Francis Smerecki a conduit certains des joueurs qui étaient en Norvège (Mavinga, Lacazette, Griezmann) au titre européen des moins de 19 ans en 2010 puis à la quatrième place de la Coupe du monde des moins de 20 ans l’année suivante. Il aura la lourde tâche de redresser enfin le niveau des Espoirs, qui ont manqué les quatre derniers Euro de leur catégorie (2007, 2009, 2011, 2013). Triste constat…

LP, J.Re.