RMC Sport

Euro 2016 : Benzema : "J’ai confiance, il faut être serein dans la vie…"

-

- - AFP

Karim Benzema s’est présenté face aux médias français après la victoire du Real Madrid contre Wolfsburg, mardi soir, en quart de finale retour de Ligue des champions (3-0). La « Remontada », Zidane, l’élimination du PSG et son futur en équipe de France, l’attaquant de 28 ans n’a éludé aucun sujet.

Comment avez-vous vécu cette folle soirée et cette victoire 3-0 contre Wolfsburg ?

C’était magique. Dans un grand stade comme ça. Avec les supporters derrière nous. C’est sûr qu’on se devait de se racheter après le match aller et cette défaite 2-0. Il fallait emballer le match. C’est ce qu’on a fait.

Est-ce une de vos plus belles victoires avec le Real Madrid ?

Oui, elle fait partie des plus belles soirées. Parce qu’il fallait gagner. Parce qu’on a vu que tout le stade était derrière nous, de la première à la dernière minute. Après, on a fait le boulot sur le terrain.

Vous avez semblé particulièrement motivé durant cette rencontre…

C’est sûr. J’avais envie de gagner pour aider l’équipe à aller en demi-finale. Quand on commence les matchs de poules, c’est toujours difficile d’arriver à ce niveau-là. Il fallait pousser, c’est ce qu’on a fait et voilà, je suis vraiment content et fier. C’est aussi le succès de Zinedine Zidane.

Quelle relation entretenez-vous avec lui ?

C’est quelqu’un que je respecte énormément. Il me donne beaucoup de confiance. Comme je le répète souvent, c’est comme un grand frère. Aujourd’hui, c’est mon coach. Je m’entends super bien avec lui. Je suis content pour lui parce qu’il le mérite. Bien sûr que j’ai envie qu’il continue. Il va montrer à tout le monde que c’est un grand entraîneur après avoir été un grand joueur.

Quelles sont vos ambitions pour la fin de saison ?

On veut se rapprocher de Barcelone en Liga, en espérant qu’ils fassent un faux-pas. Et nous, de tout gagner jusqu’à la fin. Et puis, mon rêve, ce serait de gagner la Ligue des champions aussi.

Comment analysez-vous l’élimination du PSG face à Manchester City ?

Paris, c’est une grande équipe. Petit à petit, ils commencent à se rapprocher des grands européens. Après, je pense qu’ils leur manque de l’expérience. A l’aller, ils ont fait 2-2. Quand tu prends des buts à domicile, c’est toujours compliqué après au retour. Mais j’espère pour eux qu’ils passeront ces quarts de finale la saison prochaine parce que c’est vraiment une bonne équipe et ils ont vraiment un très bon entraîneur.

Dans quel état d’esprit êtes-vous en attendant de savoir si vous serez sélectionnable avec l’équipe de France pour disputer l’Euro 2016 ?

Si je n’avais pas envie, il y a longtemps que j’aurais fait une conférence de presse disant que je n’avais pas envie de venir en équipe de France. Ça représente beaucoup pour moi, l’équipe de France, l’Euro à la maison. Comme je le dis souvent, je me suis toujours battu pour l’équipe de France. Maintenant, on va attendre demain (mercredi) ce que disent le président et l’entraîneur. Mais j’ai confiance. Il faut être serein dans la vie, rester tranquille et attendre. Je n’en ai pas discuté avec eux. Je les laisse faire ce qu’ils doivent faire et ce qu’il y a de meilleur.

Que vous inspirent les déclarations de Franck Ribéry, qui souhaite aujourd’hui retrouver les Bleus ?

Ça le regarde. C’est personnel. Le coach a dit qu’il prendrait les meilleurs. Et Franck Ribéry fait partie des meilleurs joueurs français actuels. Pour moi, il fait partir des meilleurs joueurs du monde.