RMC Sport

Euro 2016 (préparation) - Payet : "Avec Deschamps, il y a eu un déclic"

Dimitri Payet était face aux médias ce samedi au lendemain de sa belle prestation face aux Pays-Bas (3-2). Le milieu offensif de West Ham est revenu sur son retour réussi en Bleu et ses rapports avec Didier Deschamps.

Son match face aux Pays-Bas

« C’est l’une de mes prestations les plus abouties en équipe de France. J’ai réussi à avoir la même variété et la même efficacité dans mon jeu qu’en club (West Ham), choses que je n’arrivais pas à faire avant. J’étais en confiance quand je suis arrivé. J’avais vraiment envie de me faire plaisir, de jouer. La semaine d’entraînement s’est bien passée. J’ai entamé ce match sans pression. Ça m’a plutôt souri. »

Un bon coup avant la liste des 23

« Je ne sais pas. Il faudra attendre les choix du sélectionneur. Je suis bien, je réalise une bonne saison. J’essaie d’être performant. Je travaille pour ça. »

Une explication avec Deschamps

« On a discuté. Il m'a dit ce qu'il attendait de moi. Et moi je lui ai dit, pas ce que j'attendais de lui, mais qu'il fallait que l'on se dise les choses. On se les est dites et je pense que ça a eu un déclic dans ma façon de jouer hier (vendredi). » 

Son entente avec Giroud et Griezmann

« Oliv’ était un point d’appui. Il gardait les ballons. « Grizou » prenait la profondeur. Moi, je décroche plus et lance les actions. Nous avons trois profils différents mais au final, nous trois ensemble, ça peut marcher. »

L’apport de Bielsa

« J’ai beaucoup appris lors de ma saison avec Bielsa (2014-2015). Il m’a fait grandir en tant qu’homme et surtout dans mon jeu. J’ai eu un déclic avec cet entraîneur. Il m’a appris des bases importantes qui me servent encore aujourd’hui. En ce moment, j’ai la chance de connaître Slaven Bilic qui a tout fait pour que je vienne à West Ham. Il fait tout pour que je puisse m’épanouir sur le terrain. »

Le désir de rattraper le temps perdu

« Je vais avoir 29 ans, je ne suis pas si vieux que ça ! Je suis dans la meilleure période de ma carrière. Je vis un conte de fées avec mon club et si cela pouvait se reproduire en sélection, ce serait merveilleux. Ce qui est passé est passé. On ne peut pas revenir en arrière. Mes plus belles années sont devant moi. Je vais travailler pour qu’elles soient meilleures que celles qui viennent de s’écouler. »

La rédaction avec AS et CM