RMC Sport

Euro féminin: tenues en échec, les Bleues jouent avec le feu

Malmenées par le dispositif de jeu autrichien, les joueuses d’Olivier Echouafni ont arraché un match nul mérité (1-1), samedi à Utrecht.

Une fois n’est pas coutume, Amandine Henry a montré la voie à ses coéquipières. Lors du premier succès arraché face à l’Islande (1-0), déjà, la milieu de terrain avait obtenu le penalty de la gagne, transformé par Eugénie Le Sommer. Cette fois-ci, c’est d’une tête rageuse (51e) qu’Henry a remis les Bleues dans le sens de l’avancée contre l'Autriche, qui dispute son premier Euro. Elle s’était déjà distinguée dès l’entame de match, plutôt à l’avantage des Bleues, avec de nombreuses situations dangereuses à mettre au profit des joueuses d’Echouafni.

Bouhaddi fait douter ses partenaires

Mais une relance maladroite de Sarah Bouhaddi est venue instiller le doute dans les esprits français. L’Autriche s’est alors engouffrée dans la brèche, ouvrant le score sur une longue touche jouée côté gauche. Toute heureuse de pouvoir hériter du ballon en plein milieu de la surface, Makas ne se faisait pas prier pour battre la gardienne adverse sur la droite (27e). Plus équilibrée, la seconde période voyait chacune des équipes buter sur la gardienne adverse, ou se heurter à leur propre maladresse, à l‘image d’Eugénie Le Sommer pour l'équipe de France.

>> Euro féminin: les Bleues souffrent mais s’imposent d’entrée

La Suisse élimine l'Islande

Ce résultat pour le moins décevant oblige les Françaises à l'emporter contre la Suisse, vainqueur un peu plus tôt de l'Islande (2-1), pour prendre la tête du groupe C à l'occasion du dernier match de la phase de poules. L'Islande est la seconde nation éliminée de la compétition. Les Bleues savent ce qu'il leur reste à faire pour ne pas connaître pareil destin. Un match nul pourrait toutefois suffire à entrevoir les quarts de la compétition. Mais pour cela, il faudra monter en puissance sous peine de vivre une désillusion, plus cruelle.

QM