RMC Sport

Faut-il construire l’équipe de France autour de Mbappé? "C’est une évidence" pour Dugarry

Christophe Dugarry

Christophe Dugarry - RMC

Alors que les talents s’accumulent dans la ligne d’attaque des Bleus se pose la question du positionnement de Kylian Mbappé avant la double confrontation face à la Bulgarie et la Biélorussie. Mais pour Christophe Dugarry il n’y a pas de débat: l’attaquant du PSG doit être titularisé et l’équipe doit être construite autour de lui.

Abondance de biens ne nuit pas. Certes. Mais elle procure parfois bien des nœuds dans les têtes. Ainsi, chez les Bleus, même en l’absence d’Ousmane Dembélé, Didier Deschamps est de nouveau face à plusieurs questions avant la dernière ligne droite des qualifications au Mondial russe. La principale étant: où placer Kylian Mbappé dans le système d’attaque des Bleus? En allant un peu plus loin, l’ancienne pépite monégasque, comme sa position n’est pas facile à établir, doit-elle-même être titularisée?

A voir aussi >> Equipe de France: Kurzawa forfait, Amavi appelé

Dugarry: "Pour moi, la question ne se pose même pas"

Pourtant, pour Christophe Dugarry, aucune hésitation: Mbappé doit être titularisé à n’importe quelle place (il n’a pas de concurrence à la hauteur), il doit être placé en premier sur la feuille de match par le sélectionneur tricolore et Deschamps doit construire l’équipe autour de lui. "C’est une évidence, a répété le champion du monde 98 mercredi dans Team Duga, sur RMC. Quand j’entends que dans un système en 4-2-3-1 ou même en 4-3-3, il sera en concurrence avec Sissoko, Giroud, Lemar ou Payet, ça me fait bondir. Mbappé est capable de jouer à ces trois postes, il faut le mettre. Aucun des trois, que ce soit Sissoko, Giroud ou Payet, aussi bons et sympathiques soient-ils, n’est au-dessus. Mbappé peut faire des différences à lui tout seul. Il montre que c’est un joueur incroyable et remarquable, capable de jouer aux trois postes. Pour moi, la question ne se pose pas."

Dugarry: "Comment peut-on imaginer mettre ce garçon en concurrence?"

Quid de sa jeunesse et de la pression attendue en Bulgarie? Là encore, Duga ne tergiverse pas: "Ce garçon a montré qu’il avait les nerfs solides, qu’il avait le sang-froid. Donc moi, je n’ai aucun doute là-dessus, il faut le mettre. Comment peut-on imaginer mettre ce garçon en concurrence? Il est capable de faire un travail défensif également, il est jeune, il peut enchaîner les matchs… enfin pour moi c’est l’évidence. Aujourd’hui il y a quand même une évidence parmi tous les joueurs sélectionnés, c’est Mbappé. Si sur ce match-là et celui face à la Biélorussie tu ne construis pas autour du meilleur joueur, je ne vois pas comment on peut avancer."

Petit: "De là à construire une équipe autour de lui..."

Présent également dans l’émission, Emmanuel Petit a tenu un discours un peu plus nuancé: "Je suis moyennement d’accord. Je pense qu’il faut le titulariser. Si on prend Mbappé, je ne vois pas pourquoi on le mettrait sur le banc de touche. Mais de là à construire une équipe autour de lui, je trouve que c’est prématuré. En équipe de France, un coup il faut construire autour de Griezmann, un coup autour de Pogba, maintenant il faut construire autour de Mbappé. Moi je dis: si t’es fort, si t’es bon, tu joues. Après on verra ce qu’il se passera sur la durée. Essaie de confirmer ce que tu fais en club en équipe de France." Alors, titulaire et axe central de l’attaque française en Bulgarie, Mbappé? Réponse samedi.

Jean-Moïse Dubourg