RMC Sport
en direct

FFF en direct: Le Graët réélu président avec 73% des votes

Le président de la Fédération française de football (FFF), Noël Le Graet

Le président de la Fédération française de football (FFF), Noël Le Graet - FRANCK FIFE © 2019 AFP

La Fédération française de football procède ce samedi à l'élection de son président, à l'occasion de l'Assemblée fédérale. Noël Le Graët est en lice pour un troisième mandat. Frédéric Thiriez et Michel Moulin sont les deux autres candidats.

Florence Hardouin reste directrice générale

Très critiquée en interne, la directrice générale de la Fédération française de football conserve la confiance de Noël Le Graët et va poursuivre sa mission, a indiqué le président de la 3F.

Noël Le Graët: "Si la santé me le permet, j'irai au bout du mandat

Le président sortant, réélu à une écrasante majorité, s'est exprimé en conférence de presse sur l'éventuelle reprise du foot amateur, très incertaine: "La marge de manoeuvre est mince. Si a la fin du mois ou au début du mois prochain on ne peut pas, on ne pourra pas reprendre."  Âgé de 79 ans, Noël Le Graët espère aller au bout de son quatrième mandat pour lequel il vient d'être élu: "Si la santé me le permet, j'irai au bout du mandat. Au milieu, il y a le Qatar et il faut préparer la succession, quand même."

Le Graët rempile pour un quatrième mandat, les défis qui l'attendent

L'assemblée générale élective de la FFF a réélu Noël Le Graët à la tête de la Fédération Française de Football. Une victoire au premier tour devant Frédéric Thiriez et Michel Moulin. À 79 ans, le Breton entame un quatrième mandat. La décision est tombée après environ deux heures d'assemblée. Dans un auditorium seulement rempli par les trois listes des candidats et après un vote en ligne, Noël Le Graët, 79 ans, a été réélu président de la FFF. Une large victoire au premier tour avec plus de 73% des voix. Il entame un quatrième mandat, où les défis seront nombreux.

Il y a, à très court terme, la question de la reprise du football amateur, à l'arrêt à cause de la crise sanitaire. Le président de la 3F a déjà été accusé de "délaisser" les plus petits clubs en cette période trouble, alors qu'aucune décision définitive n'est prise. Noël Le Graët sera aussi attendu sur les questions de "management" au sein de la Fédération, alors que sa directrice générale Florence Hardouin est très critiquée à ce niveau en interne.

Concernant les équipes de France, l'attitude de Le Graët sera scrutée par rapport à la "crise" que traverse l'équipe de France féminine: le président de la 3F a toujours soutenu la sélectionneure Corinne Diacre alors que ses mauvaises relations avec les joueuses ont été exposées au grand jour. Chez les garçons, les objectifs sur le terrain seront nombreux: l'Euro cet été, la Coupe du Monde 2022, sans oublier la Ligue des Nations, compétition dans laquelle la France est toujours qualifiée.

Valentin Jamin

Noël Le Graët est réélu à la tête de la FFF

La liste du président sortant, qui occupe le poste depuis 2011, a obtenu la majorité absolue des suffrages exprimés dès le premier tour (73.02% ) et obtient donc tous les sièges au comité exécutif de la FFF. L'ancien maire de Guingamp et ex-président de l'En Avant (1972-1991 et 2002-2011) va entamer un nouveau mandat de quatre ans. La liste de Frédéric Thiriez a recueilli 25.11% des suffrages, et celle de Michel Moulin un tout petit 1,87%.

Thiriez évoque la création d'un parlement du football

Thiriez propose un parlement du football qui se réunit tous les 3 mois : presidents de ligues, districts, membres de clubs pros et familles du football. Pour évoquer les sujets d'actualité et en proposer a l'ordre du jour. 

Thiriez: "Soutenons activement tous les efforts de la LFP"

"Notre Fédération doit se décentraliser, transférér des pouvoirs, ce que nous proposons pour la distribution de l'aide d'urgence. Nous voulons une Fédération au soutien de nos clubs professionnels. Soutenons activement tous les efforts de la LFP pour sécuriser son modèle économique. Ce qui est bon pour le foot professionnel est bon pour le foot amateur."

Thiriez veut débloquer une aide d'urgence de 40 millions d'euros pour le foot amateur

"Notre liste forme une équipe de terrain, soudée, qualifiée, solidaire, autour d'un seul et même objectif: la défense du football. Leur seul objectif est de servir. Nous voulons une Fédération consciente de la crise sans précédent que traverse le football. Nous avons prévu de débloquer une aide d'urgence de 40 millions d'euros financé par un PGE et qui sera distribué d manière décentralisée par nos ligues et nos districts. Nous visons à terme 4 millions de licenciés, dont 1 million de féminines, un objectif réaliste."

Frédéric Thiriez: "La Fédération n'a pas le droit de tergiverser"

"Quelle fédération voulons-nous ? Une Fédé qui arrête de subir et qui se batte pour défendre le football. N'oublions pas que nous sommes avec les licenciés et leur famille, le premier parti de France. Courber l'échine, surtout en temps de crise, n 'est jamais efficace. Le chef de l'Etat est, car il me l'a dit, sensible à l'impact social du football sur nos territoires. La Fédération n'a pas le droit de tergiverser et de laisser les clubs dans une attente mortifère."

Le Graët: "Pour la reprise des championnats amateurs on verra s'il y a une petite fenêtre de tir"

"La FFF n'a pas besoin de s'engager a des remboursements à long terme. Ça coûte cher les emprunts. Je veux qu'on aide les petits clubs. Pour la reprise des championnats amateurs on verra s'il y a une petite fenêtre de tir."

Le Graët: "J'affirme que tous les engagements votés en début d'année seront tenus"

"Le football, c'est un art, c'est la joie qu'on a perdu. Je vous demande à toutes et à tous d'être responsables. Je souhaite à vous tous d'être solidaires. Quand tout va bien, on a tendance à ne pas regarder autour de soi. J'ajouterai que, jusqu'à présent, la Fédé avait un budget tout le temps en hausse. J'affirme que tous les engagements votés en début d'année seront tenus. Je veux que vous fassiez tous attention à la dimension sociale du football."

C'est au tour de Noël Le Graët de s'exprimer: "En respectant les règles, le football a apporté à la société"

"Cette élection est importante, comme toutes. Je voudrais surtout vous dire que nous avons travaillé en équipe, avec onze personnes qui travaillent depuis deux mois sur cette élection (Le Graët cite chacun de ses collaborateurs). La Fédération est une maison importante, qui a des responsabilités. Le président ne peut pas réussir sans équipe. J'ai eu cette chance de ravailler pendant plus de deux mois et de trouver une équipe cohérente. La Fédé a résisté à la crise qui est terrible mais qui aura une fin que j'espère assez rapide.? je souhaite conserver des liens privilégiés avec l'Etat. Il y a eu des rendez-vous pratiquement tous les jours, et l'Etat a répondu de manière rapide, sans toujours donner satifsaction. On a une délégation de pouvoir de l'Etat, et la priorité des priorités, c'est le covid. Ceci dit nous sommes prêts à ouvir le stade dès que cela sera possible. Ce qui nous manque, c'est de ne pas être ensemble. En respectant les règles, le football a apporté à la société. On se doit d'avoir le sourire, d'encourager tous nos dirigeants. Ceux qui m'écoutent, qui ont le mérite de diriger des associations, j'aimerais qu'ils soient optimistes."

Michel Moulin égrène ses ambitions et parle de ses collaborateurs

"Il faut que les idées partent du bas vers le haut, et pas l'inverse. Je m'entoure de gens meilleurs que moi. Les moyens financiers seront gérés par M. Falco. Pour la sécurité, je suis allé prendre le meilleur des meilleurs, M. Squarcini. Je m'occuperai personnellement des sujets de gouvernance, je vais être très proche des Ligues et des districts. Il faut une vraie rupture, on va moins vite que la société. Le football est le dernier lien social, on ne peut pas le laisser mourir."

Michel Moulin promet d'amener lui avec lui de "très gros partenaires"

"On ne peut pas cacher aujourd'hui que les arbitres ont peur d'arbitrer. On doit les accompagner en terme de sécurité. Nous avons de gros partenaires avec nous, une dizaine de très gros partenaires. On peut ramener 50 millions d'euros au football français", promet Michel Moulin.

Michel Moulin: "De moins en moins de bienveillance"

Le candidat à l'élection a pénétré dans l'auditorium avec ses collistiers. Il s'exprime: "Je salue mes deux concurrents, M. Thiriez et M. Le Graët, le président sortant. On a vu beaucoup de belles choses dans les clubs amateurs, l'éducation des enfants. On a vu de belles choses chez les professionnels, à Reims notamment, où ils ont réduit la masse salariale. Par contre, ce qu'on a vu de plus compliqué, c'est qu'il y a de moins en moins de bénévoles, d'éducateurs, de plus en plus de racisme, de moins en moins de bienveillance. Trop de décisions hâtives qui arrivent de moins en moins de la Fédération."

FFF: les choses sérieuses vont commencer

L'élection du président de la FFF et du comité exécutif va commencer. Les règles du scrutin sont rappelées. Les voici:

Les électeurs votent pour une liste de douze personnes appelées à occuper les douze sièges du Comité exécutif ("comex") de la Fédération. Le futur président est celui qui figure en tête de la liste victorieuse. Le vote est secret et se fait à distance en raison des restrictions sanitaires.

L'élection répond à un scrutin de liste majoritaire à deux tours. Si une liste obtient dès le premier tour la majorité absolue des suffrages exprimés, elle est déclarée victorieuse et obtient tous les sièges au Comité exécutif de la FFF.

Si ce n'est pas le cas, seules les deux listes ayant obtenu le plus de suffrages restent en course pour un second tour, au terme duquel la liste obtenant la majorité absolue des suffrages est déclarée victorieuse et obtient tous les sièges.

Les membres du Comité exécutif sont élus pour un mandat de quatre ans.

FFF: le vote pour la Haute autorité se poursuit

Le procédé est laborieux, se heurte toujours à des petits problèmes techniques. Nous passons désormais au vote pour le collège des arbitres, après celui des éducateurs. Les vidéos de présentation des candidats à la Haute autorité du football font sourire en salle de presse: certains candidats lisent parfois des textes posés à côté de leur camera de manière peu discrète. Le vote continue.

FFF: les trois candidats auront une dernière occasion de convaincre

Avant l'élection du président de la Fédération française de football, chacun des trois candidats aura environ dix minutes pour tenter de convaincre les votants: 37% d’entre eux sont issus du monde pro et 63% du monde amateur (délégués issus de clubs, ligues régionales, districts...). Michel Moulin débutera. Seuls quelques photographes ont accès à l'auditorium où tout cela se déroule. La dizaine de journalistes présents suit le processus depuis les télévisions mis à disposition au siège de la 3F.

FFF: Petits soucis de liaison

Les votes se déroulent les uns après les autres, les délégués étant invités à s’exprimer sur chacune des candidates concernant le Collège des femmes de cette Haute autorité du football. Quelques petits problèmes techniques de liaison ralentissent la procédure. Le vote s’achève par la candidature de Virginie Rossetti.

FFF: Élection de la Haute autorité, mode d'emploi

La Haute autorité du football est composée de 24 membres, dont six femmes au minimum (trois sur le collège FFF, trois autres sur le collège LFP). Ils sont élus pour une durée de quatre ans. Les candidats ayant obtenu la majorité absolue des suffrages exprimés sont élus au premier tour, et via une majorité relative si un deuxième tour est nécessaire. Le président de cette instance ne sera pas élu aujourd’hui puisqu'il appartiendra aux nouveaux membres élus d’élire l’un d’entre eux pour les représenter à l’occasion de la première réunion de cette instance.

FFF: Un vote test pour commencer

Les délégués présents (202 sur les 218 inscrits) vont être invités à élire les membres de la Haute autorité du football puis à élire le président de la Fédération française de football (FFF). Un huissier de justice est présent afin de s’assurer que l’assemblée fédérale se déroule dans les règles. Un vote test est effectué pour s’assurer du bon fonctionnement de la plateforme de vote en ligne.

FFF : l'Assemblée générale élective débute

Michel Mallet, membre du comité exécutif de la FFF, déclare "ouverte" l'Assemblée générale élective.

Les trois listes en lice

Liste présentée par Noël LE GRAËT 

  • N°1 Président - Noël LE GRAËT
  • N°2 Vice-présidente déléguée - Brigitte HENRIQUES
  • N°3 Secrétaire Générale - Laura GEORGES
  • N°4 Trésorier Général - Phillipe DIALLO
  • N°5 - Jean-Michel AULAS
  • N°6 - Eric BORGHINI
  • N°7 - Albert GEMMRICH
  • N°8 - Hélène SCHRUB
  • N°9 - Marc KELLER
  • N°10 - Philippe LAFRIQUE
  • N°11 - Pascal PARENT
  • N°12 - Jamel SANDJAK

Liste présentée par Michel MOULIN 

  • N°1 Président - Michel MOULIN
  • N°2 Vice-président délégué - Jean-Bernard FALCO
  • N°3 Secrétaire Générale - Jennifer MADIOT
  • N°4 Trésorier Général - François JACOB
  • N°5 - Bunyamin ERISOGLU
  • N°6 - Bernard SQUARCINI
  • N°7 - David DOUILLET
  • N°8 - Christine KELLY
  • N°9 - Mourade TAHRI
  • N°10 - Vanessa ORDONEZ DEL VALLE
  • N°11 - Moustapha BOUZBIBA
  • N°12 - Cédric GARNIER

Liste présentée par Frédéric THIRIEZ

  • N°1 Président - Frédéric THIRIEZ
  • N°2 Vice-président délégué - Basile BOLI
  • N°3 Secrétaire Générale - Isabelle SALAUN
  • N°4 Trésorier Général - Olivier SADRAN
  • N°5 - Jean-Pierre PAPIN
  • N°6 - Nicolas POTTIER
  • N°7 - Romain FERET
  • N°8 - Ophélie MEILLEROUX
  • N°9 - Pascal BOVIS
  • N°10 - Stéphan ISLIC
  • N°11 - Sébé COULIBALY
  • N°12 - Luc TREGUER

FFF : une baisse des recettes de 30 millions d'euros

La Fédération française de football a déploré vendredi 30 millions d'euros de recettes en moins sur la saison 2019-20 par rapport à l'exercice précédent en raison de la pandémie de Covid-19.

Réunie en Assemblée générale, la FFF a acté une diminution de plus de 11% de ses produits sur la saison dernière, marquée par l'arrêt des Championnats au printemps, le report des matches internationaux et des pertes majeures en billetterie en raison du huis clos sanitaire.

Au total, les revenus enregistrés sont à hauteur de 234,7 millions d'euros , contre 265 millions d'euros en 2018-19.

Principaux facteurs de baisse des recettes, les droits TV (-8,9 millions d'euros) et les revenus de billetterie (-8,5 millions d'euros), ce qui ne l'a pas empêchée de dégager un résultat net positif de 441.000 euros sur la saison.

Néanmoins, le trésorier de la FFF Lionel Boland a annoncé que la Fédération prévoyait un exercice 2020-21 déficitaire en raison du "contexte sanitaire" et du "litige de la Ligue de football professionnel (LFP) avec Mediapro" sur les droits TV qui risque de réduire "d'environ 15 millions d'euros" la contribution espérée du foot pro à la FFF. Mais l'enveloppe "de plus de 90 millions d'euros" destinée au foot amateur "sera maintenue", a-t-il assuré lors de cette AG tenue en visioconférence.

En 2019-20, 39% des charges (90,8 millions d'euros) de la FFF ont été allouées au foot amateur.

(AFP)

Le mode d'emploi du vote

Les électeurs votent pour une liste de douze personnes appelées à occuper les douze sièges du Comité exécutif ("comex") de la Fédération. Le futur président est celui qui figure en tête de la liste victorieuse. Le vote est secret et se fait à distance en raison des restrictions sanitaires.

L'élection répond à un scrutin de liste majoritaire à deux tours. Si une liste obtient dès le premier tour la majorité absolue des suffrages exprimés, elle est déclarée victorieuse et obtient tous les sièges au Comité exécutif de la FFF.

Si ce n'est pas le cas, seules les deux listes ayant obtenu le plus de suffrages restent en course pour un second tour, au terme duquel la liste obtenant la majorité absolue des suffrages est déclarée victorieuse et obtient tous les sièges.

Les membres du Comité exécutif sont élus pour un mandat de quatre ans.

218 délégués appelés à voter

Les électeurs appelés à désigner ou réélire le président sont les membres de l'Assemblée fédérale, à savoir des délégués issus de tous les clubs professionnels, de certains clubs amateurs, ainsi que des Ligues régionales et Districts.

Ces délégués sont au nombre de 218 et se voient attribuer un total de 34.460 voix, selon la Fédération. Dans le détail, il s'agit des 45 dirigeants des clubs professionnels, des dirigeants des 22 Ligues régionales et de ceux des 91 districts locaux, auxquels s'ajoutent d'autres délégués.

Dans le détail, 63% des voix proviennent du monde amateur. Les 37% des voix restants proviennent du monde professionnel (60% répartis entre clubs de L1, 40% entre clubs de L2 et N1).

Ces électeurs, avant d'arrêter définitivement leur choix, écouteront chaque liste candidate dévoiler successivement son projet pendant dix minutes, lors d'une Assemblée générale élective prévue en visio-conférence samedi à partir de 11h00.

Toutes les infos sur l'élection du président de la FFF

Stop ou encore pour Noël Le Graët ? Président de la Fédération française de football depuis 2011, le Breton (79 ans) vise un troisième mandat ce samedi matin. Frédéric Thiriez (68 ans), ancien président de la Ligue de football professionnel, et Michel Moulin (60 ans), entrepreneur, sont également candidats.

LP