RMC Sport

France-Espagne: la star, c'est la vidéo ! Un but refusé pour les Bleus, un but validé pour la Roja

Testée ce mardi à l'occasion de France-Espagne (0-2), la vidéo a été utilisée à bon escient sur un but d'Antoine Griezmann, qui pensait avoir ouvert le score... puis sur un but espagnol, alors que le juge de touche avait levé son drapeau dans un premier temps.

Antoine Griezmann pensait avoir ouvert le score au retour des vestiaires, exploitant de la tête une belle remise de Kurzawa (48e). Mais après 30 secondes de célébration, il constate que l'arbitre de ce France-Espagne a fait appel à la vidéo, testée pour la première fois en France. Et 20 petites secondes plus tard, le but est officiellement refusé, pour un hors-jeu, léger certes, mais bien réel, du Parisien passeur décisif.

Une utilisation efficace et pertinente d'un procédé qui fait encore débat. Dans ce cas de figure, son utilisation semble en tout cas totalement justifiée, même si elle a douché le stade, tout à sa joie après cette ouverture du score qui aurait, la semaine dernière encore, été validée.

>> France-Espagne: l’arbitrage vidéo, ça va ressembler à quoi?

L'Espagne en profite

Le destin semblait d'ailleurs décidé à faire de ce match un test total pour la vidéo, puisque la situation inverse s'est produite pour l'Espagne en deuxième période, avec un but (magnifique) d'abord refusé à la Roja, toujours pour hors-jeu, finalement validé après examen vidéo. Encore une fois à bon escient, sur une situation particulièrement difficile à lire à vitesse réelle. 

>> VIDEO. France-Espagne: Mbappé tout près de marquer sur son 1er tir, Lloris sauveur face à Iniesta

A.T.