RMC Sport

France-Géorgie : Benzema-Giroud, le grand écart

Olivier Giroud et Karim Benzema

Olivier Giroud et Karim Benzema - -

En ouvrant le score face à la Géorgie (3-1), Olivier Giroud a débloqué la situation des Bleus et se pose en candidat à une titularisation face à l’Espagne. Karim Benzema, lui, va devoir encore affronter les critiques sur son manque d’efficacité. Destin croisé de deux attaquants.

On l’attendait au tournant. Et la déception est encore là. Alors qu’on espérait voir Karim Benzema retrouver enfin le chemin des filets à l’occasion de la réception de la Géorgie (3-1), quatre jours avant le choc face à l’Espagne, l’attaquant du Real Madrid a livré une prestation qui ne va pas faire taire ses critiques. Bien au contraire. Au programme ? Un festival de frappes ratées, en première période (18e, 37e) comme en seconde (88e), la dernière accompagnée d’une bordée de sifflets. Cette impression, aussi, d’une confiance de plus en plus en berne au fur et à mesure des actions tentées, et ratées, pour la faire revenir. Ses coéquipiers ont beau croire en lui, à l’image d’un Ribéry cherchant à le faire marquer plutôt qu’à jouer sa carte personnelle en fin de match, la multiplication des prestations de ce genre pose le débat : Karim, qui n’a plus fait trembler les filets avec les Bleus depuis juin 2012, est-il vraiment indispensable à l’équipe de France ?

Son sélectionneur, Didier Deschamps, et son président de Fédération, Noël Le Graët, ainsi que nombre d’observateurs, en sont persuadés. Mais certaines voix s’élèvent pour réclamer le contraire. « Cela devient un vrai problème pour l’équipe de France, estime Jean-Michel Larqué. Avant on avait un Benzema qui participait au jeu, là c’était timide. Je reste persuadé que c’est un problème dont ne peut pas s’exonérer l’équipe de France et Deschamps. Je n’ai pas le sentiment qu’il soit indispensable à l’équipe de France. » Autre membre de la Dream Team RMC Sport, Luis Fernandez n’est pas aussi radical sur le cas Benzema. Mais il ne peut pas non plus nier l’évidence du constat du jour. « Je suis un grand défenseur de Karim mais ce soir, je ne peux pas me satisfaire de son match, confirme Fernandez. Il n’a pas pesé énormément, il n’a pas été suffisamment dangereux pour un attaquant de sa classe. D’autres éléments ont été bien meilleurs. En ce moment, il traverse une période de doute, il manque de confiance. »

Fernandez : « Un jour, Karim nous mettra ces buts importants »

Et cela se ressent dans ces gestes. « Au-delà du doute qu’on sent chez lui, tous ses gestes techniques ne sont pratiquement pas naturels, explique Ali Benarbia, autre membre de la Dream Team RMC Sport. C’est toujours à contre-sens. On ne retrouve pas la technique qu’il a habituellement, son jeu naturel. Et c’est un énorme blocage. » Que tous espèrent vite voir disparaître. « Il nous doit une revanche et j’espère qu’il aura l’occasion de nous la donner face à l’Espagne, lance Fernandez. Karim reste Karim. Il a du talent. Un jour, il nous mettra ces buts importants. » Et Bernarbia d’appuyer : « Si on se qualifie à la Coupe du monde, je compterai sur lui. En valeur intrinsèque, qui a-t-on à sa place ? On peut lui associer Giroud mais personne d’autre ne pousse vraiment derrière. »

La passerelle est posée. Avec un but pour ouvrir le score, et débloquer la situation tricolore comme il avait permis d’arracher le nul en Espagne, mais aussi un rôle actif sur le deuxième but des Bleus, bilan à nuancer d'un gros raté seul devant le gardien en première période (29e), Olivier Giroud a vécu une soirée à la trajectoire inverse de Benzema. Et se pose en candidat, dès mardi face à l’Espagne, pour une nouvelle place de titulaire. « J’aime bien voir Giroud en pointe, confirme Fernandez. Il a un profil différent. Par sa taille et sa force, il peut soulager l’équipe, on peut s’appuyer sur lui. Il a un bon jeu de tête, il peut marquer sur les coups de pied arrêtés. » L’idée d’une reconduction du 4-4-2 associant le buteur d’Arsenal à celui du Real pourrait ainsi faire son chemin. « Avec l’apport de Giroud, Benzema s’est créé beaucoup plus d’occasions », insiste Benarbia. Reste juste à les mettre au fond.

Le titre de l'encadré ici

Giroud : « Pas de souci avec Benzema »|||

Alors que l’on entend çà et là que l’entente entre Karim Benzema et Olivier Giroud n’est pas la meilleure du monde, et que cela se ressent parfois sur le terrain, l’attaquant d’Arsenal a tenu à clarifier la situation : « Ce n’est pas l’impression que j’ai, a-t-il confié après la rencontre. Ce soir, on s’est créé des occasions. J’aurais pu lui faire une passe décisive, lui aussi. On a essayé de se trouver. C’est une association qui peut marcher, et j’ai pris beaucoup de plaisir ce soir. Il n’y a pas de souci ».

Alexandre Herbinet