RMC Sport

France-Japon : les notes

Hugo Lloris

Hugo Lloris - -

Surpris en fin de rencontre par le Japon, les Bleus n’ont pas brillé vendredi soir au Stade de France (0-1), à l’image d’un Hugo Lloris, habituellement exemplaire, fébrile sur cette rencontre.

Lloris (4) : Pas grand-chose à faire, mais pour une fois pas vraiment rassurant dans ses rares interventions. Sa faute de main (55e) aurait même pu coûter cher...

Debuchy (5) : Présent sur la pelouse lors de la bonne mi-temps française, il n’a rien eu à faire sur le plan défensif. Côté offensif, une frappe complètement manquée et un bon centre pas bonifié par Benzema. Remplacé à la 45e par Jallet (4,5).

Koscielny (5,5) : Jamais mis en danger dans sa zone, le défenseur s’est surtout signalé dans la surface adverse sur corner, avec notamment un bon coup de tête dès la 4e minute.

Sakho (5,5) : Pas grand-chose à signaler pendant toute la rencontre, pris par la contre-attaque rapide des Japonais et impuissant.

Clichy (4,5) : A l’instar de ses deux pendants sur le côté droit, il n’a pas apporté de plus-value offensive, alors que son travail défensif ne lui a pas demandé de terribles efforts.

Sissoko (4,5) : Volontaire, le Toulousain n’a pas hésité à se projeter vers l’avant en phase offensive, en jouant simple mais pas toujours juste. Son impact est resté limité.

Capoue (5,5) : Dans la lignée de ses récentes prestations en Bleu, le Toulousain a rendu une copie très propre. Il a sans doute marqué de nouveaux points en vue d’une titularisation face à l’Espagne.

Matuidi (5) : Face à des Japonais très timorés, le Parisien a assuré l’essentiel à la récupération. Remplacé par Chantôme, qui a tristement fêté sa première sélection avec… une blessure.

Ménez (5,5) : Très remuant en première période, le feu follet parisien a fait montre d’une belle volonté dans l’animation offensive, n’hésitant pas à dézoner dans l’axe ou à gauche. Remplacé par Ribéry (68e), qui a eu le mérite de relancer la machine tricolore.

Giroud (4,5) : Intéressant dans son jeu dos au but, et toujours disponible en phase offensive, l’attaquant tricolore a peiné à se procurer des occasions franches, par maladresse ou excès d’altruisme. Sa superbe frappe (87e) aurait tout de même mérité meilleur sort. Son association avec Karim Benzema en reste au stade des promesses.

Benzema (6) : Très en en vue offensivement durant une mi-temps, il a beaucoup tenté, en vain. Souvent inspiré et toujours aussi à l’aise techniquement, le Madrilène a montré toute l’étendue de sa palette sans pour autant – une nouvelle fois, serait-on tenté de dire - se montrer décisif. Remplacé par Valbuena (5), peu en vue.

Alexis Toledano