RMC Sport

Giroud : « Ne pas prendre l’Ukraine de haut »

Olivier Giroud

Olivier Giroud - -

Satisfait d’avoir évité le Portugal, l’attaquant d’Arsenal estime que l’équipe de France a les moyens de passer l’obstacle ukrainien en barrages du Mondial 2014 (15 et 19 novembre). Mais gare à l’excès de confiance…

Olivier Giroud, êtes-vous satisfait d'hériter de l'Ukraine en barrages ?

Honnêtement, je préférais éviter le Portugal. C’est chose faite, tant mieux. L’Ukraine, on les connait. On les a joués à plusieurs reprises. On reste sur un bon résultat contre eux à l’Euro (victoire 2-0, ndlr). Il va falloir rester prudent parce que c’est une équipe en devenir, avec de bons joueurs. Mais c’est faisable. C’est une équipe qui a une belle génération. Peut-être qu’elle a moins d’expérience que nous. Mais elle est très talentueuse. Il faudra s’en méfier. On va devoir aborder ces matches avec beaucoup de concentration et beaucoup de confiance. On a les moyens de passer. Il faudra mettre la pression de côté. On est capable de passer. Il le faut, quoi qu’il arrive. Je n’envisage pas de ne pas aller au Brésil.

Le fait de recevoir au retour est un avantage...

C’est un atout, c’est sûr. Ce sera à nous de faire un gros match là-bas, sans prendre de but. Tout peut arriver sur une double confrontation. Rien n’est écrit, rien n’est joué. Mais je suis quand même satisfait d’avoir évité le Portugal. On connait l’Ukraine. Il ne devrait pas faire trop froid chez eux en novembre. On va y aller pour gagner.

Sentez-vous l'équipe prête pour cette grosse échéance ?

Nos précédents résultats nous ont donné de la confiance. On aborde ces barrages avec plus de sérénité, peut-être. Mais on sait que si on n’est pas à 100% sur le plan mental et de la détermination, on redevient une équipe un peu banale. Si on ne met pas tous les ingrédients, ça ne passe pas toujours. Il va falloir être très concentré. Je crois en ce groupe. On va voir comment l’équipe va réagir sous pression. Ces barrages vont amener de la tension, mais on a tous plus ou moins l’habitude de gérer ses situations en groupe. J’ai confiance en nos qualités. Mais on ne va surtout pas prendre cette équipe d’Ukraine de haut, ça serait une très grosse erreur.

A lire aussi :

>> Deschamps : « Tout sauf simple »

>> Le Graët : « Être prudent »

>> Opinion : La France va-t-elle se qualifier face à l'Ukraine ?

La rédaction