RMC Sport

Henry : « Rejouer le match serait équitable »

Henry a déclaré que « rejouer le match serait la solution la plus équitable ».

Henry a déclaré que « rejouer le match serait la solution la plus équitable ». - -

Après des jours d’intense polémique, suite au but controversé de Thierry Henry face à l'Irlande, l’attaquant français a admis par un communiqué envoyé ce vendredi aux médias britanniques, que « la solution la plus juste serait de rejouer le match ».

« Je l'ai dit et je le répète, oui, j'ai touché la balle de la main. Je ne suis pas un tricheur et je ne l'ai jamais été. C'était une réaction instinctive sur un ballon qui arrivait très vite dans une surface de réparation bondée. En tant que footballeur, vous n'avez pas le luxe d’avoir la télévision pour ralentir la vitesse de la balle 100 fois, et être en mesure de prendre une décision réfléchie. Les gens voient une version ralentie de ce qui s'est passé et non ce que j'ai ou ce que tout footballeur vit dans un match. Si les gens le regardent à vitesse réelle, vous verrez que c'était une réaction instinctive. Il est impossible que ce soit autre chose. Je n'ai jamais nié que la balle était contrôlée avec ma main. Je l'ai dit aux joueurs irlandais, à l'arbitre et aux médias après le match. Bien sûr, je suis gênée par la façon dont nous avons gagné et je me sens extrêmement désolé pour les Irlandais qui méritent vraiment d'être en Afrique du Sud. Naturellement, la solution la plus équitable serait de rejouer le match, mais ce n'est pas de mon ressort. Je ne peux pas faire plus que de reconnaître que la balle a été contrôlée avec ma main, conduisant à notre but égalisateur et je suis vraiment désolé pour les Irlandais. » Thierry Henry a confirmé ses dires quelques heures plus tard sur sa page Twitter : « Ce serait équitable de rejouer le match mais ce n'est pas ma décision... »

Plus tôt dans la journée, la Fédération internationale de football annonçait que le règlement excluait que la rencontre soit rejouée. Jeudi, la fédération irlandaise, appuyée par son gouvernement, avait déposé une demande allant dans ce sens auprès de la FIFA. Le même jour, la presse et l'opinion britanniques lynchaient l'ancienne gloire d'Arsenal, qualifiée de « Henry le tricheur ». En égalisant à la 104e minute, mercredi au Stade de France face à l'Irlande (1-1), en match retour des barrages des éliminatoires de la Coupe du Monde 2010, sur un but de Gallas après une main d'Henry, la France a décroché son billet pour l'Afrique du Sud au détriment de l'Irlande.

La rédaction