RMC Sport

Heureusement Malouda…

Malouda est le seul Français a avoir évolué à son niveau

Malouda est le seul Français a avoir évolué à son niveau - -

Le milieu de Chelsea a été l’un des rares Français à évoluer à son niveau, vendredi en Biélorussie (1-1). La défense tricolore a vécu une soirée très pénible à l’image de sa charnière Rami-Sakho, décevante.

Lloris (5)
Vigilant à la 14e sur une frappe adverse. Il ne peut rien en revanche sur le but biélorusse. Pas inquiété en seconde période.

Sagna (5)
Moins d’approximations que ses coéquipiers de la défense. Il n’a pas été mis en danger même s’il aurait pu apporter plus offensivement.

Rami (3,5)
Orphelin de son coéquipier et ami Philippe Mexès, il a navigué à vue tout au long de la partie. Il a souffert de son absence de repères avec Sakho mais n’a jamais été en mesure d’élever son niveau de jeu.

Sakho (4)
Pour sa première titularisation avec les Bleus, il a évolué un ton bien en dessous de ses dernières prestations en club, surtout en première période. Il s’est un peu repris en seconde. Mais à ce niveau, cela reste insuffisant.

Abidal (4)
Conforté à son poste de numéro 1 au poste de latéral gauche par Blanc, il a connu une première mi-temps très poussive, inscrivant malencontreusement un but contre son camp à la 19e. Un peu plus consistant après la pause.

Diarra (4,5)
Capitaine pour la 3e fois de suite, il a connu une entame difficile avant de revenir dans le coup. Il n’est pas loin de marquer à la 35e. Mais globalement, il a rendu une copie moyenne.

Diaby (5,5)
Plus titularisé en raison de blessures depuis le match contre le Luxembourg en octobre dernier, il a été plutôt en jambes en dépit d’une semaine d’entraînement tronquée. Mais il n’a pas eu le rayonnement de ses matchs précédents en Bleu. Remplacé par Rémy (72e), discret.

Ribery (4,5)
Aligné sur le côté gauche – le poste de prédilection du Bavarois -, il avait beaucoup de jus, comme l’avait espéré Blanc, même s’il a eu du mal à finir. Il a manqué d’efficacité tout au long du match. Une prestation loin de son niveau.

Nasri (5)
On n’a pas vu le meilleur Nasri. Mais dans ce match où les espaces se sont faits rares, sa technique lui a permis de ne pas rendre une copie pauvre. Précis dans le jeu long.

Malouda (6)
Le sélectionneur lui a maintenu sa confiance en dépit de performances pourtant peu convaincantes ces derniers temps. Titularisé sur le côté droit, il a permis à l’équipe de France de se relancer en égalisant. Le meilleur Français sur la pelouse.

Benzema (5,5)
Inspiré sur l’égalisation de Malouda, il n’a pas pu concrétiser les occasions à sa disposition. Très remuant, il a été entreprenant sur le front de l’attaque, malgré quelques maladresses.

M.B. à Minsk