RMC Sport

La formation, responsable des maux bleus ?

Karim Benzema

Karim Benzema - -

Invité de l’émission Luis Attaque, sur RMC, ce mercredi, Jacques Crévoisier est revenu sur les problèmes de la formation française. Pour l’ancien adjoint de Gérard Houllier à Liverpool, il y a un manque de suivi et d’éducation des jeunes joueurs. Morceaux choisis.

Un manque de caractère

« On ne met pas assez l’accent sur le caractère, la personnalité des joueurs. On a beaucoup de jeunes qui sortent d’un milieu défavorisé, qui sont plus ou moins bien éduqués. Cela nécessite un accompagnement. Au début de la formation, il faut choisir ceux qui ont les meilleures qualités footballistiques, mais ensuite, il faut assurer un suivi important, voir si ces garçons ont le caractère et la personnalité pour devenir des joueurs de très haut niveau. Il faut une gestion psychologique des joueurs pour contrecarrer un environnement qui n’est pas forcément sain. On ne réussira qu’avec des intelligents. Aujourd’hui, on voit un tas de joueurs qui sont tout sauf des exemples, qui ne sont jamais à fond, lâchent vite le morceau. Qu’est-ce que vous voulez foutre avec des mecs comme ça ? Benzema, par exemple, manque de caractère. Il a un talent fou mais n’en tire pas le maximum parce que mentalement, il n’est pas assez fort. »

Des jeunes joueurs trop gâtés

« Il y a eu un changement de mentalité, conséquence d’une forme de démission éducative. On donne à ces gamins des sommes énormes beaucoup trop tôt. Regardez Clément Grenier, à Lyon. C’est un joueur pétri de talents. Mais quand j’entends qu’on le compare à Zidane parce qu’il marque deux coups francs superbes… On leur donne tout trop tôt. Du coup, ils entrent dans une logique individuelle, alors qu’il nous faut des joueurs d’équipe. Pourtant, ce ne sont pas des méchants, pas des idiots. En plus, en France, ils ont une situation privilégiée parce qu’on leur donne leur chance. Dans les clubs de L1, la concurrence est moins forte que quand un jeune débarque dans un grand club anglais, par exemple. »

Une génération pas assez talentueuse ?

« Le système de formation française continue d’être l’un des meilleurs au monde, l’un des plus copiés. Le problème ne vient pas toujours de la formation, mais du réservoir de joueurs de grand talent. La Belgique, par exemple, se découvre une génération exceptionnelle, avec les Vermaelen, Vertonghen et consorts. En France, nous avons en avons eu 2 ou 3 de ce type dans les trente dernières années. Peut-être qu’aujourd’hui, on traverse une période creuse. »

A lire aussi :

>> Fernandez : « Le foot français s'est complètement planté »

>> EN IMAGES -Le bilan des joueurs sous l'ère Deschamps

>> Fernandez : « Les Bleus manquent de leaders »

>> Equipe de France, la grande inquiétude