RMC Sport

Larqué : « Les équipes qui commencent très fort s’éteignent tout doucement… »

Jean-Michel Larqué

Jean-Michel Larqué - -

Malgré la large victoire des Bleus face au Honduras (3-0), Jean-Michel Larqué, membre de la Dream Team RMC Sport, refuse de s’enflammer. Et se montre même un peu pessimiste pour la suite de la compétition.

Karim Benzema et les Bleus ont réussi leur entrée dans la Coupe du monde en surclassant le Honduras ce dimanche à Porto Alegre (3-0). Un succès qui fait naître une certaine euphorie chez les supporters. Mais pas chez Jean-Michel Larqué. « Je ne veux pas doucher l’enthousiasme, mais pour faire un grand match, il faut être deux, analyse le membre de la Dream Team RMC Sport. Et là, on ne peut pas dire que l’adversaire ait proposé des choses intéressantes.

Le match a été moyen, pour ne pas dire très moyen. Le résultat lui est bon, pour ne pas dire très bon. La satisfaction, c’est de voir Benzema poursuivre sur sa lancée et être remarquablement efficace puisqu’il est présent sur les trois buts. Mais il n’y a pas beaucoup d’enseignements à tirer de cette rencontre. Je n’ai pas trouvé Sakho très tranchant. J’espère qu’il va vite retrouver son niveau. Griezmann avait bien débuté, et puis il s’est éteint. Valbuena a confirmé qu’il était une pièce essentielle de cette équipe de France. »

Le match a été moyen, pour ne pas dire très moyen. Le résultat lui est bon, pour ne pas dire très bon. La satisfaction, c’est de voir Benzema poursuivre sur sa lancée et être remarquablement efficace puisqu’il est présent sur les trois buts. Mais il n’y a pas beaucoup d’enseignements à tirer de cette rencontre. Je n’ai pas trouvé Sakho très tranchant. J’espère qu’il va vite retrouver son niveau. Griezmann avait bien débuté, et puis il s’est éteint. Valbuena a confirmé qu’il était une pièce essentielle de cette équipe de France. »

« L'avantage est peut-être un peu en faveur des Suisses »

« Dans le duel à distance qui oppose la France et la Suisse, aujourd’hui, la France a gagné mais contre une équipe du Honduras qui a tout donné et qui va s’éteindre tout doucement au cours de la compétition. Alors que les Suisses, eux, l’ont emporté face à une équipe de l’Equateur plutôt intéressante (2-1). Donc l’avantage est peut-être un peu en faveur des Suisses.

Dans l’histoire de la Coupe du monde, être en forme pendant un mois, c’est quasiment impossible pour une équipe. Et souvent, les équipes qui commencent très fort s’éteignent tout doucement et celles qui commencent doucement vont crescendo. Donc ne tirons pas d’enseignements hâtifs de cette première rencontre. »

A lire aussi :

>> France-Honduras : Les Bleus soignent leur entrée

>> France-Honduras : les notes des Bleus

>> France-Honduras : Benzema assume son statut

La rédaction