RMC Sport

Le 12 juin, Raymond Domenech a dit

« Je ne vais pas commenter les commentaires du commentaire… que vous commentez »

Festival Raymond Domenech, tous les jours en Suisse, lors des conférences de presse. Taquin, blagueur voire parfois un rien suffisant avec les journalistes qui cherchent à comprendre son mode de fonctionnement, le sélectionneur a fait feu de tout bois lorsqu'il s'est agi d'évoquer le manque d'efficacité offensive des Bleus et leur retenue lors du premier match.
Echange avec un journaliste qui lui rappelle que William Gallas avait dit que les Bleus n'avaient pas réussi à se lâcher, qu'il fallait changer quelque chose, que la France avait joué avec le frein à main.
Réponse du coach : « La première chose, c'est que c'est moi qui ait dit ça à la fin du match. Je ne vais donc pas commenter les commentaires du commentaire... que vous commentez (...) C'est même moi qui ait employé le terme de frein à main. »
Réponse ensuite à un autre, qui voudrait savoir s'il faut s'inquiéter des problèmes offensifs des attaquants tricolores (3 buts en quatre matchs, préparation comprise) : « Nous sommes solides et nous pouvons marquer à tout moment. Mais on n'a pas encore trouvé à quel moment. »

La rédaction