RMC Sport

Le week-end des Français de l’étranger: Modeste toujours plus haut, Rami boit la tasse

-

- - -

A l'approche des matchs internationaux, retrouvez les Français qui ont brillé (ou sombré) sur les pelouses européennes ce weekend.

Tops

C’est dans les meilleurs clubs espagnol qu’il fallait observer les Français ce weekend. Dans le match au sommet contre Séville, Antoine Griezmann (Atlético de Madrid) a de nouveau impressionné tout le monde. Passeur décisif pour Godin (37e), il a également marqué une merveille de coup-franc direct à la 61e minute. Excellent depuis janvier, il évolue au niveau des tous meilleurs joueurs du monde.

Même son de cloche au Real, où Karim Benzema reprend sa marche en avant en championnat. Dans un match rugueux contre Bilbao, l’ancien Lyonnais a marqué son 8e but de la saison. Mieux, il a constamment pesé sur la défense basque, et confirme lui aussi qu’il est de retour au premier plan. Non-convoqué par Didier Deschamps pour les matchs de l’équipe de France, Benzema retrouve un gros niveau à l’approche des grands rendez-vous de la fin saison.

Enfin, cela deviendrait presque une habitude au Barça: Samuel Umtiti a maintenu à flots la défense catalane contre Valence. Irréprochable sur les deux buts adverses, l’ancien Lyonnais confirme chaque weekend qu’il a changé de dimension.

En Angleterre, l’axe Mamadou Sakho-Yoann Cabaye incarne l’opération maintien de Crystal Palace. Très solides, les deux hommes ont permis au club londonien d’obtenir une victoire précieuse contre Watford. L’ancien défenseur du PSG monte en régime chaque semaine, et recommence à faire parler de lui en Premier League.

Boudé par Didier Deschamps, qui ne lui a porté aucune attention publiquement, Anthony Modeste ne semble pas affecté. Mieux, il continue d’affoler les compteurs en Allemagne. Meilleur buteur français de l’étranger, l’ancien Bordelais a marqué un triplé contre Berlin ce weekend. Auteur de 22 buts en Bundesliga (sur les 37 de son équipe!), il permet à Cologne de croire à une qualification en Ligue Europa.

En Italie, deux attaquants français secouent chaque semaine les défenses transalpines : Grégory Defrel (Sassuolo) et Cyril Théreau (Udinese) ont tous les deux marqué ce weekend, contre la Roma et contre Palerme. Méconnus du grand public français, leur avenir pourrait bientôt se dessiner dans un club italien majeur.

-
- © -

Enfin,en Suisse, il n’y en a que pour Guillaume Hoarau. Meilleur buteur du championnat, l’ex avant-centre du PSG a été marqué son 17e but ce weekend (en 19 matchs !) A 33 ans, il réalise une saison majuscule.

Flops

La galère se poursuit pour Moussa Sissoko. Resté sur le banc contre Southampton, le joueur de Tottenham a reçu un énième message fort de la part de Mauricio Pochettino : il ne compte plus sur lui dans les matchs à enjeu. Problématique similaire pour Steve Mandanda (Crystal Palace), qui n’a toujours pas joué de match officiel en 2017. Absent de la liste de Didier Deschamps, l’ancien de l’OM a les yeux tournés vers le prochain mercato.

A Manchester City, Gaël Clichy avait l’occasion de rendre sa confiance à Pep Guardiola, qui l’avait titularisé pour le choc contre Liverpool. Manque de chance, il provoque d’une faute bête un pénalty transformé par Milner à 51e minute. Weekend difficile également pour Olivier Giroud, qui continue de traîner sa mauvaise forme sur les pelouses anglaises, lui qui n’a plus marqué depuis cinq journées. Entré en jeu à la place de Walcott 65e), l’attaquant français a observé passivement la défaite surprise des siens contre West Bromwich Albion. Avec un compteur bloqué à 8 buts en championnat, il réalise pour le moment sa plus mauvaise saison avec Arsenal.

En Espagne, deux défenseurs français ont pris l’eau ce weekend. Eliaquim Mangala d’abord, passé en quelques minutes de héros à zéro face au Barça. Buteur à la 29e minute, il a permis à son club de mener au Camp Nou. Rapidement expulsé pour un second carton jaune (44e), son équipe a sombré dès sa sortie.

Adil Rami enfin, qui confirme sa très mauvaise passe actuelle. Très faible contre Leicester en ligue des champions, le défenseur a également sombré contre l’Atlético ce dimanche. Critiqué par la presse espagnole, il est jugé coupable de la méforme sévillane. Appelé par Didier Deschamps pour les deux prochains matchs internationaux, l'ancien milanais va devoir rapidement redresser la barre.

Pascal Lefebvre