RMC Sport

Les Bleus avec Nasri et Gourcuff ?

Samir Nasri

Samir Nasri - -

Ce jeudi à 14 heures, Laurent Blanc livre sa liste en vue des matches éliminatoires de l’Euro 2012 face à la Roumanie et au Luxembourg. Les vainqueurs de la Bosnie ont l’avantage. Cela n’exclut pas des retours et des surprises.

Laurent Blanc ne cesse de le dire : il souhaite maintenir sa confiance au groupe désormais en place en équipe de France, celui notamment qui s’est imposé en Bosnie le 7 septembre dernier (2-0). Mais le sélectionneur des Bleus ne pourra pas ignorer pour les matches contre la Roumanie et le Luxembourg (9 et 12 octobre), les retours de certains anciens, comme celui de Yoann Gourcuff. Le meneur de jeu lyonnais a purgé ses deux matches de suspension et est désormais à la disposition de son ancien entraîneur aux Girondins de Bordeaux.
La forme éclatante de Samir Nasri avec Arsenal (4 buts en trois matches) n’aura pas non plus échappé à Blanc. La présence de ces deux joueurs, ajoutés à celle de Lassana Diarra, devrait provoquer quelques remous dans l’effectif tricolore. Le trio de récupérateurs composé de Diaby, A. Diarra, Mvila ayant donné satisfaction, c’est en attaque que la donne devrait changer. Si Malouda, Valbuena, Hoarau et Benzema sont partants certains, Blanc pourrait faire appel à l’homme en forme du moment, le stéphanois Dimitri Payet, auteur de 7 buts en 7 matchs en Ligue 1.
Les tentations Payet et Squillaci
Absent du dernier rassemblement en raison du bras de fer entamé avec l’OM, Hatem Ben Arfa est également au vu de ses prestations avec Newcastle, un postulant crédible. Kevin Gameiro et Loïc Remy pourraient ausi se disputer l’une des places dans la liste en attaque alors que Louis Saha, qui avait été convoqué par Blanc lors de sa dernière liste, est toujours blessé.
En défense, Philippe Mexès conserve la confiance du sélectionneur, qui souhaite pérenniser son association en charnière centrale avec Adil Rami. Laurent Blanc apprécie également les qualités de Sébastien Squillaci, brillant sous les couleurs d’Arsenal. Le profil de son compère dans l’axe chez les Gunners, Laurent Koscielny, ne laisse pas non plus insensible le sélectionneur. La présence d’un des deux défenseurs d’Arsenal pourrait être défavorable au Parisien Mamadou Sakho ou au Bordelais Benoît Trémoulinas, jamais encore utilisés par Blanc. Enfin, la présence de l’un des « bannis » de Knysna, Jérémy Toulalan et Eric Abidal serait considérée comme une surprise. Aucun de ces deux joueurs n’a eu de contact direct ou même indirect avec quiconque du staff de Laurent Blanc depuis son intronisation.

M.B. et A.D.