RMC Sport

Les Bleus chantent sous la pluie

-

- - -

25 novembre 1953, dans l’ancien Parc des Princes, le temps est irlandais mais le court succès des Bleus (1-0) scelle la qualification française pour la Coupe du Monde 1954.

[ Retour au sommaire ]

A l’heure d’affronter l’Irlande pour un match décisif de qualification de Coupe du Monde 1954, les joueurs de l’équipe de France font grise mine. Il a beaucoup plu sur Paris ces derniers jours, et la pelouse de l’ancien Parc des Princes est gorgée d’eau. Une tuile lorsque l’on affronte des Irlandais qui adorent les pelouses grasses et les terrains boueux.
Un mois plus tôt, les Français ont puni les Irlandais à Dubin (5-3). Et ces derniers sont animés d’un fort sentiment de revanche. Le match est d’ailleurs un vrai combat. « Mais il ne fallait surtout pas tenter de rivaliser sur le plan de la force avec nos adversaires, explique Roger Piantoni, le héros de la partie. Il fallait utiliser nos armes. »
Pour faciliter les automatismes en attaque, les sélectionneurs ont retenu l’ailier du FC Nancy Léon Deladerrière aux côtés de Piantoni, son équipier en club. Bien vu, le seul but de la partie est initié par P’tit Léon et conclu par Piantoni ! Les Bleus l’emportent par la plus petite des marges et valident leur ticket pour la Suisse. Ironie du sort, trois mois avant le Mondial, Piantoni se blesse face à l’Italie en match amical. Victime d’une sciatique, il est obligé de déclarer forfait.
A l’issue de la rencontre, les joueurs se retrouvent au banquet traditionnel d’après match. L’ambiance est plutôt glaciale. Ils se parlent à peine et chacun reste dans son coin avant de s’éclipser dans la nuit parisienne.
Pour le dernier match des éliminatoires, en décembre 1953, les Français atomisent le Luxembourg (8-0). Pour sa première sélection, Juste Fontaine réussit un joli triplé. Mais le jeune attaquant niçois de 20 ans ne sera pas retenu pour la Coupe du Monde. Il se vengera quatre ans plus tard, en Suède…

La fiche technique
A Paris, Parc des Princes, le 25 novembre 1953
Qualification pour la Coupe du monde 1954
France-République d’Irlande : 1-0 (0-0)
But : Piantoni (73e)
France : Remetter – Gianessi, Mihoubi, Marche - Marcel, Cuissard – Ujlaki, Strappe, Abdesselem, Piantoni, Deladerrière.
République d’Irlande: O’Neill – Clinton, Lawler – Gannon, Martin, Farrel – Ringstead, Fitzsimons, Walsh, Ryan, Erlington.
Arbitre: M. van Nuffel (Belgique)
32265 spectateurs

Le grand témoin
Roger Piantoni : « C’était une équipe de France bizarre »
« On gagne, mais battre les Irlandais sur notre terrain, ce n’était pas l’exploit du siècle. Même si c’était un match éliminatoire de Coupe du Monde, je n’ai pas ressenti une énorme pression. Et puis c’était une équipe de France un peu bizarre. Des joueurs tels que Kopa, Penverne, Jonquet, Jean Vincent étaient forfaits. L’avant-centre Abdesselem et le défenseur Ahmed Mihoubi fêtaient leur première sélection, mais n’avaient plus jamais été rappelés par la suite. Cuissard et Strappe étaient en fin de carrière (ils participeront néanmoins à la Coupe du Monde 1954, ndlr). Du match, je me souviens surtout de mon but. Une action se développe sur le côté avec Deladerière et Abdesselem. Je reprends de volée un centre d’Ujlaki. C’est un ballon que je suis allé chercher loin derrière moi du pied gauche. Je suis presque couché. Ma main droite touche le sol. Je m’en souviens parce qu’il y a eu une photo du but. »

M.A. (RMC Sport)