RMC Sport

Les Bleus déjà chez eux !

Laurent Blanc

Laurent Blanc - -

Arrivés mercredi en Ukraine, les Bleus ont posé leurs valises à Kircha, leur centre d’entraînement ultra-moderne pour le début de cet Euro qui débute demain. L’adaptation semble se dérouler parfaitement.

Laurent Blanc avait pris soin de présenter les lieux à ses joueurs avant de poser le pied en Ukraine. Depuis mercredi soir, l’équipe de France a établi ses quartiers du côté de Kircha, le centre d’entraînement ultra-moderne du Shakhtar Donetsk. Pas de surprise pour Blanc qui avait déjà visité les installations. Pour les joueurs, c’était une première. « Même s’ils sont dans des centres très professionnels, ils sont unanimes pour dire que c’est aussi bien que ce qu’ils connaissent en Angleterre ou en Italie, explique le technicien. Ce sont des conditions exceptionnelles. C’est aussi pour ça qu’on a fait ce choix. » Et Blanc de rajouter, l’air sévère : « J’en profite pour dire que ce n’est pas le président de la Fédération qui a imposé ce choix. »

Terminé, donc, le luxe de l’hôtel Pezula en Afrique du Sud. Les Bleus optent pour une solution bien plus pragmatique. « Ce qui est important, c’est que nous sommes tous dans le même endroit, se félicite Franck Ribéry. Ça fait penser à un petit centre de formation : on mange au premier, il y a des chambres aux deuxième et troisième étages. Il y a une salle de kiné encore au-dessus. C’est bien d’être ensemble et pas éparpillés à droite et à gauche. »

La table de billard et le ping-pong plébiscités

Présent également lors de la Coupe du monde, Mathieu Valbuena enchaîne : « Les structures sont magnifiques. Les terrains sont des caviars et des billards. Maintenant, c’est vrai que les chambres sont moins luxueuses qu’à Knysna mais nous sommes là pour une compétition. Les chambres, ce n’est pas important pour moi. »

Du côté de Jérémy Ménez, c’est la salle de jeu avec table de ping-pong et billard qui recueille les faveurs du Parisien. « C’est important de se retrouver et de faire autre chose. Ça permet de créer des liens et de faire autre chose. » L’ensemble du groupe a également découvert la grande salle à manger où ils se retrouveront trois fois par jour. « On dirait une salle de banquet de mariage », nous a même confié un membre du staff. Une grande table de 23 personnes pour les joueurs d'un côté ; une table de 10 pour le staff sportif avec Laurent Blanc et ses adjoints ; deux autres tables de 10 personnes pour les autres représentants de la délégation dont le président Le Graët. Bref, les festivités peuvent commencer.

Le titre de l'encadré ici

Des joueurs douchés mais pas coulés|||

Accueillis par une pluie diluvienne et de violents coups de tonnerre, les Bleus ont dû quelque peu improviser leur première session d’entraînement au centre d’entraînement du Shaktar Donetsk. Après être descendus puis remontés dans leur bus, les joueurs de l’équipe de France se sont finalement entraînés sur le terrain couvert. Seuls 20 joueurs étaient présents, Matuidi, MVila et Mandanda étant toujours absents. Patrice Evra, Karim Benzema et Alou Diarra se sont, eux, contentés d'un footing et d'étirements. Les trois joueurs ont d'abord couru dans l’enceinte couverte, puis ont mis le nez à l’extérieur avant de revenir. Les 17 autres se sont d’abord échauffés avant de s’adonner à différents jeux de ballon. Les Tricolores ont terminé l'entraînement par un 8 contre 8  avec un joker, Yoann Cabaye pour la 1ère mi-temps, Marvin Martin pour la seconde. Les deux gardiens, Cédric Carasso et Hugo Lloris, ont participé à l'opposition sur le terrain en tant que joueur.

Pierrick Taisne (avec JR et JS) à Donetsk