RMC Sport

Les Bleus retrouvent la cote

L'équipe de France

L'équipe de France - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Audience télé, vente de billets, discours flatteur et remontée dans les sondages, l’équipe de France a retrouvé un certain crédit et une belle cote auprès du public. Mais le retour vers les sommets est encore long.

Les chiffres sont là. Eloquents. Outre les 80 000 personnes massées mercredi dans les tribunes du Stade de France, 7,6 millions de téléspectateurs (31,1 % de part d’audience) avaient, eux, les yeux rivés devant leurs téléviseurs. Pour regarder quoi ? La victoire de l’équipe de France sur les Pays-Bas, bien sûr, pour ce qui constituait la dernière sortie des Bleus avant l’annonce de la liste des 23 élus pour le Mondial au Brésil. 

Un signe de la popularité de nouveau florissante des joueurs tricolores. Mais surtout une confirmation que les Bleus sont de nouveau dans le coup. Car déjà, le 19 novembre dernier, les hommes de Didier Deschamps, dos au mur après leur défaite en barrage aller en Ukraine (2-0), n’avaient pas fait que renverser les partenaires de Yarmolenko. Ils avaient véritablement fédéré les Français autour d’eux avec un stade quasi plein (77 000 supporters). Et dans les chaumières, ils étaient un peu plus de 13 millions à soutenir Benzema et Cie devant leurs postes. Avec une embellie à 17,9 millions dans les derniers instants de la partie.

Bref, les Bleus et le public, c’est une histoire qui remarche. « Les gens y ont cru, ils n’y ont plus cru et d’un seul coup, l’équipe de France les a complètement surpris, ce qui a vraiment ramené un vrai intérêt », rapporte Aurélie Bouillot, responsable de l’étude « Les Français et leur équipe de France » réalisée en novembre dernier pour TNS Sofres.

Les gens ont de nouveau envie de croire en eux

Les victoires contre l’Ukraine et les Pays-Bas ont ravi et séduit. « L’attachement des Français remonte, poursuit Aurélie Bouillot. On a un quart des Français qui pensent avoir aujourd’hui un regard positif sur l’équipe de France. Post-Euro 2012, on était au plus bas de la confiance, 7-8% des Français seulement pensaient que l’équipe de France pouvait se qualifier pour la Coupe du Monde. Aujourd’hui ce qu’on sent, c’est qu’ils ont envie d’y croire. » Si les principaux intéressés ne cachent pas leur joie de retrouver des Bleus conquérants, ils sont également sur le qui-vive. Prêt à essuyer une nouvelle déception des Tricolores. « Il faut confirmer, rappelle David, un supporter de 30 ans. Ils représentent une nation et pas leur agent et leur club. Il faut confirmer. Le sang frais apporte beaucoup de renouveau. On verra ce que ça apporte dans le futur. »

Ce futur, c’est peut-être le retour d’une communion totale avec le public. Comme en 1998 et 2000. Mais la remontée s’annonce lente et compliquée. Et il faudra aller loin (au moins en demi-finale) sous le soleil du Brésil pour faire monter la cote des Bleus au firmament. « Il faudrait avoir à la fois la réussite sportive et cet attachement de cœur pour l’équipe, confirme Aurélie Bouillot. C’est un vrai pari pour tenir cet objectif. Il faut du temps, de la réussite et de l’amour. Pour l’instant, il y a une évolution positive. » Et de jolies promesses d’espoir.

A lire aussi :

>> Equipe de France : les 4 étapes du renouveau

>> Mondial 2014 : Les Bleus font-ils désormais partie des favoris

>> Pour Griezmann, c'est mention passable

La rédaction