RMC Sport

Lloris : « On sera attendu »

Titulaire vendredi à Gerland contre la Turquie, le portier international Hugo Lloris aura à coeur de bien jouer devant son public.

Titulaire vendredi à Gerland contre la Turquie, le portier international Hugo Lloris aura à coeur de bien jouer devant son public. - -

Le gardien international de l’OL Hugo Lloris, qui jouera doublement à domicile, vendredi à Gerland contre la Turquie, parle d’un devoir de performance pour le public.

Hugo Lloris, vous dites que les vacances, c’est après le match de la Turquie, mais avec les activités annexes, le quartier libre jusqu’à minuit hier (jeudi), cela ne ressemble-t-il pas déjà aux vacances ?
Ce sont des accords dans une vie de groupe. Si tout le monde les respecte cela peut très bien fonctionner. Il n’y a aucun problème là-dessus lorsque les efforts sont faits sur le terrain. C’est pour trouver une égalité, un juste milieu.

Au final, cette semaine, avec du sportif et des à-côtés, était-elle intéressante ?
On en a besoin. C’est la meilleure façon de trouver des automatismes et des repères pour les matchs à venir. Ce n’est pas comme en club où l’on travaille ensemble au quotidien. L’équipe de France, c’est un enchaînement de matches où l’on n’a pas trop de temps de travailler. Lorsqu’on est ensemble cela demande beaucoup plus d’efforts. Pendant les matches amicaux, il y a beaucoup d’intensité et le niveau est élevé, on se doit de faire les efforts nécessaires pour que tout le monde aille dans le même sens.

Craignez-vous des sifflets à Gerland ?
Le public de Gerland a toujours été très bon. Après il y a des gens qui sont là et qui ne sont peut-être pas forcément de Lyon. Je m’attends à un public turc chaud et connaissant leur réputation je pense que ce sera une ambiance de fête. On espère que cela se passera pour le mieux. Mais de notre côté on ne se pose pas trop de question par rapport au public. Ce qui nous intéresse, c’est le terrain. Si on emballe la rencontre et qu’on joue bien, on sait très bien qu’il n’y aura pas de problème.

Vous allez connaitre la pression de jouer à domicile....
Ça fait l’effet contraire. On est chez nous, on n’a pas de pression à se mettre mais on se doit de bien figurer. Donc logiquement on est là pour faire une belle prestation. C’est plus facile d’évoluer à l’extérieur où il n’y a aucune pression. Ici, on est attendu. Représenter son pays est une grande fierté. Il y a un devoir de performance.

La rédaction - Edward Jay