RMC Sport

Mankowski : « Suivre l’exemple de l’équipe de France A »

Pierre Mankowski

Pierre Mankowski - -

Nommé sélectionneur de l’équipe de France Espoirs, Pierre Mankowski a confié à RMC Sport sa joie de retrouver un groupe constitué en grande partie des joueurs avec lesquels il a été champion du monde des moins de 20 ans l’an passé.

Pierre Mankowski, quelle est votre première réaction à votre nomination à la tête des Espoirs ?
C’est d’abord un sentiment de joie, de bonheur. Je suis vraiment ravi de travailler avec cette équipe Espoirs, avec des challenges très importants. Je connais bien ce groupe-là, dans la mesure où il y a beaucoup de joueurs qui étaient au Championnat du monde U20 avec moi il y a tout juste un an. Après, d’autres joueurs se sont rajoutés. J’ai une bonne connaissance de ce groupe. C’est donc avec beaucoup de plaisir que je vais retravailler avec eux. C’est une année très importante. Il va y avoir les barrages de l’Euro 2015 qui vont arriver très vite. Les échéances à venir sont très importantes. Il faudra être prêt dès le mois de septembre.

Comment le président de la FFF, Noël Le Graët, vous a-t-il annoncé la nouvelle ?
Il m’avait déjà rencontré plusieurs fois. Puis, il y a quelques jours, il m’a demandé de passer le voir et me l’a annoncé à ce moment-là. J’ai appris par la presse qu’il y avait des petits problèmes entre nous. Ça n’a jamais été le cas. Nous avons d’excellentes relations depuis très, très longtemps.

« Ce serait bien d'être aux JO 2016 »

Quels sont vos objectifs ?
C’est d’aller le plus loin possible, partout. En ce moment, on a un bon exemple avec l’équipe de France A. Je crois qu’il faut essayer de suivre toutes les belles choses qu’ils font en ce moment. Il (Noël Le Graët) a fixé des objectifs à l’Euro et m’a aussi dit que ce serait bien que l’on soit aux Jeux Olympiques dans deux ans (à Rio, ndlr).

Quels sont les atouts forts de cette équipe ?
C’est un peu tôt pour en parler. Cette sélection a déjà travaillé depuis un an, donc j’ai vraiment hâte de faire connaissance avec ce groupe et d’être rapidement sur le terrain avec eux.

Quand démarre votre mission ?
Ça y est, elle est partie. Mais pour l’instant, je suis au Brésil en tant qu’observateur. Je voyage beaucoup, je regarde les futurs adversaires de l’équipe de France. Je reviens à chaque fois au camp de base.

La rédaction