RMC Sport

Papin : « Karim a besoin de se sentir aimé »

Jean-Pierre Papin

Jean-Pierre Papin - -

Trente buts en 54 sélections, JPP a forcément un avis sur le « cas » Karim Benzema. Alors que les Bleus affrontent vendredi la Géorgie (20h15), l’ancienne gloire du Vélodrome est revenue sur les difficultés du Madrilène sous le maillot bleu.

Jean-Pierre Papin, que pensez-vous de l'association Giroud-Benzema ?

Je suis fan de cette solution. Je pense qu’aujourd’hui Karim Benzema n’est plus un attaquant de pointe. Même s’il marque des buts au Real Madrid, il est plus en difficulté en équipe de France. Et puis, je crois qu’il serait beaucoup plus à l’aise avec un vrai numéro 9 qui joue devant lui.

Voyez-vous Deschamps lancer un 4-4-2 ou un 4-3-3 ?

Connaissant Dédé (Didier Deschamps), il va renforcer sa défense avec deux milieux de terrain défensifs. Je verrais bien un 4-2-3-1 avec Benzema devant les deux milieux de terrain défensifs et puis Ribéry et Valbuena ou Payet sur les côtés.

Vous souhaitez donc voir Benzema un peu plus bas ?

Ça fait 4 matchs que je dis la même chose. Malheureusement, je ne l’ai pas vu car Dédé continue comme ça. Quand on est entraîneur, on pense avoir des certitudes avec ce système. Maintenant, il faut gagner les matchs. Il faut trouver la réponse collective. Si on gagne avec ou sans Karim, on aura fait un grand pas. Ce qui compte, ce n’est pas Karim Benzema, c’est de prendre les 3 points pour aller au Brésil. Les deux matchs qui arrivent peuvent être ceux du changement.

« Du talent gâché »

Etes-vous agacé de le voir dézoner ?

Non, car quand on est en manque de confiance, on vient chercher les ballons pour jouer. Karim, ce n’est pas le fait qu’il ne marque plus qui me fatigue. C’est surtout que j’ai l’impression que c’est du talent gâché. Quand je le vois au niveau de ses milieux de terrain, je me dis alors que sa vraie place est peut-être derrière un 9 pour donner et marquer.

Que manque-t-il à Karim pour franchir ce palier supplémentaire ?

Il est dans le dur et dans le doute. Mais il est dans le doute en bleu. Car avec le Real, ça marche pas mal. Il a déjà marqué trois buts. Je crois qu’il faut qu’il marque très vite. On a l’impression qu’il est un peu maladroit, qu’il tremble un peu. Il ne nous a pas habitués à ça. Mais quand on est buteur, on a tous connu cette période. La concurrence peut lui faire du bien.

Manque-t-il de caractère ?

Karim a toujours été comme ça. Il n’a pas changé quand il est parti. Il est relativement discret. Mais je pense qu’il faut qu’il marque. Il en a besoin. Il a également besoin de se sentir aimer. Il n’a pas perdu ses qualités. On est tous fans des Bleus, on veut aller à la Coupe du monde. On est un peu excédé de ne pas le voir marquer car on réagit comme supporter.

Le mettre sur le banc est-il une solution ?

C’est une possibilité. Mais l’important n’est pas de piquer son orgueil. On n’a pas besoin des journalistes pour savoir qu’on n’est pas bon et qu’on ne trouve pas la solution. Faire un turn-over peut être bénéfique, mais pas seulement pour lui, mais pour tout le monde.

Et la solution Gignac ?

C’est une autre solution. Peut-être plus compliquée car André-Pierre joue dans des systèmes où il est seul devant, mais ça peut être intéressant.

> Sagnol : « Ribéry peut être un moteur extraordinaire »

> Mangala, le petit défenseur qui monte

> Hugo Lloris est-il le meilleur capitaine ?

Luis Attaque